Qu’est-ce que le flexitarisme?

Régime alimentaire relativement récent, le flexitarisme (mot non encore reconnu dans les dictionnaires français) tend à prendre de l’ampleur. Mélange des mots « flexible » et « végétarisme », le flexitarisme désigne, selon Wikipedia, « les personnes qui sont principalement végétariennes mais qui, occasionnellement, peuvent manger des “produits-animaux” ».

manooon

L’engagement du flexitarien…

Les motivations pour s’engager dans ce type d’alimentation sont assez similaires à celles des végétariens, et elles sont nombreuses :

  • Il peut ainsi s’agir de s’assurer du respect des conditions de vie des animaux
  • Mais aussi, pour des raisons de santé, de réduire la consommation moyenne de viande, dont il a été démontré qu’elle est trop élevée par rapport à nos besoins nutritionnels
  • La composante environnementale peut jouer pour beaucoup : l’élevage animalier émet 18% des émissions de gaz à effet de serre, soit plus que les transports, et monopolise une grande partie des ressources céréalières ainsi que des ressources en eau.
  • Au-delà du véritable engagement, il peut aussi s’agir de considérations économiques : la viande est un des aliments qui coûte le plus cher.

Cette liste est non exhaustive. Le flexitarisme peut être considéré comme un régime alimentaire transitoire vers le végétarisme, ou non. L’essentiel des flexitariens se sont tournés vers ce régime à la suite d’une prise de conscience environnementale ou dans la volonté de promouvoir une alimentation durable et responsable.

… et sa souplesse

Pour autant, le flexitarisme n’exclut pas entièrement les viandes et poissons du régime alimentaire. Il peut s’agir d’en limiter quantitativement la consommation (2 à 3 fois par semaine, par exemple). Il peut surtout s’agir d’en limiter qualitativement la consommation, en faisant attention à sa provenance, et en soutenant les circuits locaux, responsables et durables de l’alimentation. Sans être un réel militant, le flexitarien privilégie la qualité à la quantité.

Le flexitarisme, encore peu connu, convainc ainsi de plus en plus. Il est plus aisé à appliquer au quotidien qu’un régime végétarien ou végétalien, mais envoie malgré tout un message pour une alimentation plus responsable.

 

Sources :

http://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/equilibre-alimentaire/regimes-alimentaires/regime-flexitarien-607609

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1385775-ni-vegetarienne-ni-omnivore-je-suis-flexitarienne-je-mange-peu-de-viande-sans-me-priver.html

http://www.flexitarisme.com/2016/05/21/a-la-demande-de-gerald-un-rappel-sur-les-fondamentaux-du-flexitarisme/

http://www.lepalaissavant.fr/le-flexitarisme-lalimentation-durable-pour-tous/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Flexitarisme#cite_note-2

Source photo:

https://en.wikipedia.org/wiki/Vegetarianism

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.