ERDF, filiale à 100% d’EDF, devient Enedis

Et oui, il ne faut pas confondre ERDF, filiale à 100% d’EDF, d’avec sa maison mère! Comme c’est un peu confondant selon la CRE (Commission de régulation de l’énergie), le gestionnaire français du réseau de distribution d’électricité ERDF a confirmé lundi 30 mai son nouveau nom, Enedis pour, tout simplement « énergie distribution ». Du bleu sur fond blanc pour le logo mais une signature inchangée « l’électricité en réseau ». Retour sur une anecdote qui en dit long sur la tentative de notre gestionnaire de réseau national de se distinguer de sa maison mère.

enedis

Source photo

Le changement c’est maintenant… Enfin, depuis 2008

Le gestionnaire français du réseau de distribution d’électricité ERDF, créé en 2008, a confirmé lundi 30 mai son nouveau nom, « Enedis ». Si l’entreprise avait déjà modifié son logo en juin 2015, pour répondre aux exigences de la CRE qui estimait qu’avec un sigle et une prononciation trop proches, ERDF et EDF entretenaient une confusion dans l’esprit des consommateurs, le nom Enedis fut pourtant déposé dès 2008 par ERDF à l’Institut National de la Propriété intellectuelle (INPI). Ce qui a de quoi surprendre, vue l’ampleur des sommes engagées entre-temps pour le logo d’ERDF…

Une révélation en grande pompe … Imprévue

Le secret devait être préservé jusqu’au 31 mai, et annoncé à l’occasion du Salon des maires et des collectivités locales. Mais c’était sans compter sur la Fédération CGT-Mines-Energie qui s’est chargée de l’annonce et au passage a mentionné son coût exorbitant, 300 millions d’euros selon le syndicat. Cette affirmation a été démentie par le gestionnaire, ce montant n’ayant rien à voir avec le prétendu changement de nom mais avec la « valeur financière théorique » de l’ancienne marque…depuis 2008, date de sa création. La note reste cependant salée pour ce changement de nom et de logo qui devrait atteindre la bagatelle de 30 millions d’euros.

Avec une maison mère bien mal en point, cette annonce a quand même de quoi soulever quelques protestations, ce dont ne s’est pas privée la CGT. Pour elle, l’argent dépensé pour les changements de logos successifs et de nom aurait pu « servir à ne pas augmenter les factures, à combattre la précarité énergétique (11 millions de Français seraient concernés par ce phénomène), investir dans l’appareil industriel, à créer des emplois et augmenter les salaires ».

Le tour de France 2016 en guise de vitrine d’exposition

Enedis sera partenaire officiel du Tour de France 2016, son logo apparaitra sur le dossard des coureurs. Espérons que cette vitrine ait l’effet escompté de renouveau, mais l’affaire n’est pas gagnée d’avance.

En effet, les compteurs Linky commencent à rencontrer une contestation grandissante de la part des collectivités et des citoyens. Un des arguments est celui du montant exorbitant de la facture pour effectuer ces installations (environ 140 euros pour les 35 millions d’appareils prévus d’ici 2021), alors même que nos voisins, dont l’Allemagne, à l’issue de l’étude coûts-avantages préconisée par la directive 2009/72/CE du 13 juillet 2009 les mentionnant, ont exclu leur déploiement pour l’ensembles des particuliers…

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.