« Earth Battery », le système de stockage de carbone qui remédie à l’intermittence des énergies renouvelables

La mouvance post-COP21 a vu défiler un certain nombre de projets prometteurs sur l’adaptation au changement climatique. Le système dévoilé par une équipe de chercheurs de l’Université d’Ohio mérite une certaine attention.

Source : http://cdn.phys.org/newman/gfx/news/hires/2016/568d9d43c5ee8.jpg

Source : http://cdn.phys.org/newman/gfx/news/hires/2016/568d9d43c5ee8.jpg

Un système, plusieurs utilisations

L’objectif de limiter le réchauffement climatique en-dessous de la barre des 2°C par rapport à l’ère pré-industrielle fixé par l’accord de Paris au mois de décembre dernier ne pourra être atteint sans solution efficace et intelligent de stockage de carbone. L’enjeu est fort donc, puisque la seule limitation des émissions de gaz à effet de serre est insuffisante. Mené par le scientifique Thomas Buscheck, un groupe de chercheurs du Lawrence Livermore National Laboratory en Californie, de l’Université de l’Ohio et de l’Université du Minnesota vient de dévoiler un mécanisme ingénieux de stockage souterrain du CO2.

Schématiquement, il s’agit d’une batterie alimentée par du carbone et rejetant de la chaleur. Le CO2 serait injecté sous forme liquide à quelques kilomètres sous la terre dans des réservoirs. Sous l’effet de pression causé par le carbone, des fluides (les saumures) remontent à la surface, sont chauffés par le surplus d’énergie produite par les ENR, et réinjectés dans les réservoirs souterrains. Les saumures y seront stockées jusqu’à ce que ces ENR ne soient plus en capacité de produire de l’énergie : la pression thermique produite par les fluides sera alors relâchée. Le système permet ainsi, de façon assez novatrice, de concilier l’offre et la demande d’énergie à partir de moyens de productions exclusivement renouvelables.

 

Un chemin encore long

Avant d’envisager une exploitation concrète du système, 7 ans de développement sont encore nécessaires. « Conserver une telle quantité de CO2 provoque énormément de pression. C’est un véritable défi de le maintenir sous la terre de manière permanente, mais nous sommes confiants », a affirmé Buscheck.

Nombreux ont été les projets de stockage souterrain du carbone, et tous se sont révélés très coûteux à réaliser. Mais Buscheck affirme que le système reste économiquement intéressant à exploiter, notamment grâce à l’absence de besoin en équipements géologiquement complexes.

Selon les prévisions des chercheurs, Earth Battery pourrait stocker 4 millions de tonnes de CO2 par an sur une durée d’une trentaine d’années, soit l’équivalent de ce que dégage une centrale à charbon de 600 MW.

 

Sources :

http://www.les-smartgrids.fr/innovation-et-vie-quotidienne/09012016,stocker-le-carbone-et-les-energies-renouvelables-en-meme-temps-c-est-possible,1351.html

http://www.forbes.com/sites/michaelkanellos/2016/01/22/meet-the-carbon-dioxide-battery/#5152c5e129eb

http://phys.org/news/2016-01-underground-battery-energy-co2.html

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.