L’e-diesel par Audi : un carburant révolutionnaire à base d’eau et d’air !

Les premiers litres ont déjà été produits par le géant automobile germanique.

 

Source : Audi.com

L’e-diesel : de l’eau, du CO2 et de l’hydrogène mélangés à haute pression et à haute température.

 

INNOVATION. Ce nouveau carburant de synthèse rejoint le cercle des e-fuels du constructeur allemand. Ce biocarburant d’un nouveau genre pourrait bien révolutionner le marché de l’automobile dans les mois ou les années à venir. L’e-diesel est synthétisé à partir du CO2 fourni par une unité de production de biogaz et également capturé dans l’air ambiant.

PRODUCTION. Afin de produire l’e-diesel à plus grande échelle, Audi dispose déjà d’une usine pilote basée à Dresde (Allemagne). Cette dernière est exploitée par la société de technologies propres Sunfire, partenaire d’Audi.
Trois étapes sont nécessaires à la fabrication du biocarburant. Tout d’abord, un système se met en marche pour chauffer de l’eau afin de former de la vapeur, qui est ensuite décomposée en hydrogène et en oxygène : l’électrolyse à haute température (800 C°). Dans un second temps, l’hydrogène réagit avec le gaz CO2 dans des réacteurs de synthèse sous haute pression et à haute température pour produire du monoxyde de carbone (CO), de l’hydrogène (H2) et de l’eau, à partir desquels est synthétisé un liquide nommé par Audi «Blue Crude». Ce dernier, est comparable au pétrole brut à la différence qu’il ne contient pas de souffre ni d’hydrocarbures aromatiques. Enfin, c’est après le raffinage de ce fluide que l’e-diesel est prêt à l’emploi, à l’image du pétrole fossile.

ENVIRONNEMENT. Afin d’afficher un bilan carbone aussi bas qu’avec un véhicule électrique, le constructeur allemand utilise de l’électricité produite à partir d’énergies renouvelables (éolien, solaire, hydroélectricité) pour produire l’hydrogène nécessaire à la création de l’e-diesel.
Dans un communiqué de presse d’Audi, Johanna Wanka, Ministre fédérale allemande de l’Education et de la Recherche s’est réjouit «Ce diesel synthétique, fabriqué en utilisant du CO2, est une belle prouesse pour notre recherche sur la durabilité. Si nous pouvons utiliser le dioxyde de carbone à grande échelle comme matière première, ça serait une belle avancée pour la protection du climat et le développement de l’économie verte ».

En plus d’être respectueux de l’environnement, ce biocarburant offre une meilleure combustion que les combustibles fossiles et créé moins de polluants. A l’heure actuelle, Audi produit 160 L de ce e-diesel chaque jour et assure pouvoir fournir 3000 L par jour une fois l’usine de Dresde opérationnelle.
A titre de comparaison, à eux seuls les Etats-Unis consomment près de 622 milliards de litres de carburant chaque année selon Wired. Ce qui laisse entrevoir l’ampleur de la tâche à accomplir par Audi avant d’être en mesure d’adapter sa production à l’échelle mondiale…
En parallèle, Audi mène toujours des recherches pour produire de « l’e-gasoline » avec la start-up Global Bioenergies en France, et encore d’autres recherches avec la compagnie américaine Joule, qui utilise des microorganismes pour synthétiser les carburants Audi e-diesel et Audi e-ethanol.

Sources :
http://www.audi.fr/
http://www.industrie-techno.com/
http://time.com/
http://www.parismatch.com/
http://www.legipermis.com/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.