Le rôle des énergies renouvelables dans le système d’approvisionnement en énergie de la Russie

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Il y a quelques mois,  la Russie a publié sa contribution nationale pour la COP21. Elle fixe un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 25% à 30% en 2030 par rapport à 1990. La Russie est la sixième Partie à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à publier sa contribution. Les contributions de ces six Parties, qui représentent près du tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre, constituent une étape importante dans la préparation de la conférence de Paris.

Source : Wikipedia - Le barrage de Sayano-Shushenskaya, la plus grande centrale hydroélectrique de Russie.

Source : Wikipedia – Le barrage de Sayano-Shushenskaya, la plus grande centrale hydroélectrique de Russie.

Les pays développés du monde sont engagés dans une recherche intensive d’alternatives aux combustibles fossiles, parmi lesquelles on trouve l’utilisation des ENR. La part des ENR dans la consommation totale d’énergie en Europe dépasse actuellement 10 %.  En Russie, ce chiffre est inférieur à 1%.

Jusqu’à récemment, pour plusieurs raisons, principalement en raison des vastes réserves d’énergies fossiles, la politique énergétique de la Russie n’a porté que peu d’attention au  développement des énergies renouvelables. Mais au cours des dernières années, la situation a commencé à changer sensiblement. La nécessité de lutter pour un meilleur environnement, des nouvelles possibilités d’améliorer la qualité de vie des citoyens, la participation dans le développement mondial de technologies de pointe, le désir d’améliorer l’efficacité énergétique du développement économique, la logique de la coopération internationale – ceux-ci et d’autres considérations ont contribué à l’intensification des efforts nationaux visant à créer une énergie plus verte et passer à une économie sobre en carbone.

Le volume des énergies renouvelables techniquement disponibles dans la Fédération de Russie représente au moins 24 milliards tep.  La part de l’électricité produite à partir de sources renouvelables est d’environ 17%.

En Russie, le système d’approvisionnement en énergie centralisé est bien développé. Cependant, il y a beaucoup de zones qui sont situées en dehors de réseau centralisé. Ceux sont les régions éloignées du Nord et l’ensemble du territoire de l’Extrême-Nord, des îles habitées, les parcs nationaux protégées, et d’autres. En règle générale, dans ces domaines, les réserves locales de combustibles fossiles sont limitées, difficiles d’accès ou complètement absent et la construction d’un réseau de transport d’énergie est économiquement et souvent techniquement impossible. La production d’électricité et de la chaleur, en tenant compte des dépenses  pour l’acheminement des combustibles conduit à un coût trop élevé pour la population et l’industrie locale. La solution c’est le développement de l’utilisation des ENR.

Le potentiel économique des ENR est en constante augmentation en raison de la hausse continue des prix des combustibles fossiles traditionnels et des problèmes de pollution associés à leur utilisation.

Cependant, l’énergie renouvelable pourrait apporter une contribution importante à la réalisation des tâches suivantes:

– l’approvisionnement en électricité et en chaleur des consommateurs autonomes situés en dehors du réseau centralisé;

– la réduction du volume de transport de combustible liquide dans les régions éloignées et dans le Grand Nord, tout en améliorant la fiabilité de l’alimentation en électricité;

– l’amélioration de la sécurité énergétique de la population et de la production (en particulier l’agriculture) durant les arrêts d’urgence et restrictifs;

– la réduction des émissions nocives provenant des centrales électriques dans certaines villes touchées par les problèmes d’environnement, ainsi que dans les lieux de loisirs publics.

Le développement du segment des énergies renouvelables en Europe est accompagné par l’organisation de campagnes spéciales pour promouvoir les nouvelles technologies, ainsi que la réglementation et le soutien financier et juridique.

En Russie, vue le niveau actuel de production de combustibles fossiles et la présence des systèmes centralisés d’approvisionnement en énergie bien développés, les sources d’énergie renouvelables ne peuvent pas sérieusement rivaliser avec l’énergie conventionnelle dans un proche avenir.

Cependant, comme on peut le voir à partir de l’expérience des pays européens, la transition vers l’utilisation de l’énergie renouvelable est un processus long et complexe. C’est pourquoi il est nécessaire, dès aujourd’hui, de commencer de manière plus active et systématique la mise en œuvre de l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique du pays.

Webographie :

http://www.abok.ru/for_spec/articles.php?nid=3790

http://www.energies-renouvelables.org/observ-er/html/inventaire/pdf/15e-inventaire-Chap03-3.8.4-Russie.pdf

https://en.wikipedia.org/wiki/Renewable_energy_in_Russia

http://www.senat.fr/rap/r09-182/r09-1824.html

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *