Extension de Roland Garros : vers la fin des échanges ?

Au lendemain de la 114e édition des Internationaux de France de tennis, un autre match se joue actuellement et depuis un certain temps entre la Fédération Française de Tennis (FFT) et les associations de défense de l’environnement et du patrimoine, concernant le projet d’extension du site de Roland Garros. Cette initiative, portée par la FFT est soutenue par Anne Hidalgo, la Maire de Paris et Manuel Valls, Premier Ministre.

La rénovation du site a été jugée « indispensable » par la FFT afin que le tournoi « maintienne son rang au sein des tournois du Grand Chelem ». Un nouveau court semi-enterré de 5000 places est en projet de construction. La surface du site passerait ainsi de 8,5 à 12,5 hectares et le court Philippe Chatrier serait doté d’un toit amovible. L’opération coûterait entre 350 et 400 millions d’euros, au lieu de 273 prévus initialement.

La nouvelle place des Mousquetaires et le futur court Philippe-Chatrier

Source: projets-architecte-urbanisme.fr

L’extension du site est cependant contestée par les associations de protection de l’environnement et par les écologistes qui ont proposé une solution alternative. Cette dernière consiste en la couverture partielle de l’autoroute A13, afin d’éviter la destruction d’une partie des serres du jardin botanique d’Auteuil mais elle s’avérerait être techniquement et juridiquement complexe, selon Marie-Claire Eustache, commissaire-enquêteur chargée de l’enquête publique sur le projet d’extension du stade, qui souligne également son coût et la longueur de la procédure.  Elle relève que « ce nouveau court, de par sa conception même, participera pleinement au projet de renouveau du jardin botanique entreprise par la Ville de Paris ».

La Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, s’oppose également au projet.

Un rapport d’experts, publié sur le site du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD) a  cependant validé  la faisabilité technique de la couverture de l’A13, avançant qu’ « aucun obstacle juridique ne s’oppose à la réalisation du projet alternatif ».

De plus, le groupe EELV conteste l’indépendance de l’étude du groupe de conseil et d’ingénierie Egis, financées par la FFT et qui a conclu en faveur du projet et demande un complément à cette étude avant toute autorisation des travaux. Elle lui reproche notamment d’avoir exagéré les coûts et les délais nécessaires à la réalisation du projet alternatif et minoré les impacts écologiques du projet de la FFT. Selon cette étude, le bilan carbone du projet défendu par les écologistes serait deux fois plus lourd que celui de la FFT.

Les dossiers de permis de construire avaient été déposés en 2013 mais leur instruction a pris du retard. La convention d’occupation du domaine public liant la FFT à la Ville de Paris, qui autorisait la mise en œuvre du projet en mars 2013 a été annulée et a été suivie d’une nouvelle convention, validée par le tribunal administratif en février 2014.

Après avoir obtenu un avis favorable en novembre 2014, les permis de construire ont été signés par la Ville de Paris le 9 juin 2015, malgré un vote défavorable du Conseil de Paris et les réticences de la Ministre de l’Ecologie qui invoque notamment le fait qu’ « il existe d’autres solutions que l’extension vers les serres d’Auteuil ». Les associations de défense de l’environnement et du patrimoine ont d’ores et déjà annoncé vouloir saisir la justice.

Le directeur du tournoi, Gilbert Ysern, a quant à lui exprimé sa volonté de démarrer les travaux avant la fin de l’année 2015, pour une livraison prévue pour 2019.

Les dates clés du projet

1991 – Le Président de la Fédération Française de Tennis de l’époque, Philippe Chatrier, promet qu’il n’y aura plus de nouvelle extension du site.

2006 – La France présente sa candidature à l’organisation des Jeux Olympiques de 2012. Il est alors à nouveau question d’agrandir le site. Le projet retenu comprend la couverture partielle de l’autoroute A13 mais divise, ses détracteurs l’estimant « irréaliste ».

2011 – La Fédération Française de Tennis présente un nouveau projet d’extension, sur le jardin des serres d’Auteuil. Des associations soutenues par Europe Ecologie Les Verts (EELV) lui réponde avec un contre-projet.

2015 – En février, la Ministre de l’environnement Ségolène Royal commande un rapport au Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD).

Le 28 mai, le Conseil de Paris valide la demande du groupe EELV d’effectuer une étude indépendante.

Le 3 juin, le Premier Ministre Manuel Valls annonce que l’Etat va donner son accord au projet de la FFT « dans la semaine ».

Le 9 juin, la Ville de Paris signe les permis de construire autorisant l’extension du site de Roland Garros

 

Sources :

http://www.batiweb.com/actualites/collectivites-territoriales/extension-de-roland-garros-les-premiers-coups-de-pioche-attendus-a-lautomne-09-06-2015-26619.html

http://www.batiactu.com/edito/nouveau-roland-garros—ce-que-contient-l-etude-de-41239.php

http://www.batiweb.com/actualites/collectivites-territoriales/nouveau-roland-garros-le-debat-est-clos-pour-la-maire-de-paris-pas-pour-eelv-26-05-2015-26533.html

http://www.batiweb.com/actualites/collectivites-territoriales/nouveau-revers-pour-les-opposants-au-projet-dextension-de-roland-garros-19-05-2015-26493.html

http://www.batiactu.com/edito/roland-garros—le-premier-ministre-tranche-pour-l-41400.php

http://www.leparisien.fr/paris-75/extension-de-roland-garros-royal-voulait-lutter-contre-les-lobbys-et-les-voracites-04-06-2015-4831771.php

http://www.lemoniteur.fr/article/nouveau-roland-garros-les-permis-de-construire-sont-signes-28741400

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.