Un terminal gazier flottant pour assurer la sécurité énergétique des Etats Baltes.

Installé depuis la fin du mois d’octobre dans le principal port de maritime de Lituanie, le nouveau terminal méthanier flottant « Independence » devrait assurer la sécurité énergétique des pays Baltes en leur permettant de mettre un terme à leur dépendance historique vis-à-vis du gaz naturel russe. Toutefois, ce passage au gaz naturel liquéfié norvégien ne se fait pas sans quelques grincements de dents en Lettonie.

Independence_ship

Image libre de droits.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ae/Independence_ship.png

  • Une solution inattendue pour rompre le monopole énergétique russe sur les rives de la mer Baltique

Inauguré en grande pompe le 19 décembre 2014 à Ulsan en Corée du Sud par la présidente lituanienne, Mme Dalia Grybauskaite,[i] le nouveau terminal gazier flottant, baptisé « Independence » par cette dernière, doit permettre de sécuriser les approvisionnements en gaz naturel de trois anciens pays satellites de l’URSS : la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie.

Cette usine flottante, construite par la société Sud-Coréenne Hyundai Heavy Industries pour le compte de la compagnie maritime norvégienne Hoegh LNG spécialisée dans le transport des énergies fossiles, est arrivée dans le port lituanien de Klaipėda le 27 octobre dernier[ii] et est entrée en service à la date du 3 décembre[iii].

Grâce à elle, la Lituanie et ses voisins vont pouvoir s’approvisionner en gaz naturel liquéfié auprès de la Norvège a un coût inférieur de 30% à celui payé antérieurement à la Russie pour son gaz[iv]. Cette installation va également permettre aux trois pays Baltes de gagner une certaine indépendance politique vis-à-vis de leur grand voisin de l’Est.

En effet jusqu’à aujourd’hui, les pays Baltes achetaient 100% de leur gaz naturel au géant russe Gazprom et se trouvaient donc sous la menace de la rupture de leur approvisionnement en leur principale source d’énergie en cas de crise politique entre Moscou et l’Union Européenne.

  • Une infrastructure modèle qui contribue à l’indépendance énergétique de l’Union Européenne

Loué pour une durée de 10 ans par la compagnie lituanienne Litgas, ce méthanier qui fait office de terminal gazier peut produire jusqu’à 4 milliards de m3 de gaz naturel liquéfié (GNL) par an[v] et donc couvrir près de 90% des besoins annuels en gaz des Lituaniens, des Lettons et des Estoniens[vi]. Progressivement, Vilnius va abandonner Gazprom au profit de Statoil et pourrait rapidement devenir le principal fournisseur d’énergie de Riga et de Tallin.

Saluée comme une avancée significative dans la recherche de la sécurité énergétique de la région de la Baltique par l’ancien commissaire européen à l’énergie[vii], la réalisation de ce terminal gazier est vue à Bruxelles comme un exemple à suivre par les autres Etats-membres de l’UE dans leur tentative de diversification de la provenance du gaz qu’ils consomment[viii].

  • La stratégie lituanienne est contestée par la Lettonie

Toutefois la capacité de production de ce navire-usine est actuellement limitée à 2 milliards de m3 par an en raison du faible débit du pipeline reliant la Lituanie à la Lettonie.

En outre, le gouvernement letton ne semble pas aussi pressé que ces homologues lituaniens et estoniens de rompre tout lien avec Gazprom. En effet, l’arrivée du navire lituanien a incité la compagnie gazière russe à revoir ses tarifs à la baisse et rien n’indique qu’une baisse du prix mondial du gaz naturel ne rende le gaz de Moscou bien moins onéreux que celui produit sur « l’Independence »[ix].

Riga conteste d’autant plus la rentabilité économique du projet lituanien que d’ici à 2019, le réseau de pipelines de la Baltique devrait être relié au réseau européen de gazoducs via la Pologne, ce qui devrait assurer définitivement la sécurité des approvisionnements en gaz de la région[x].

[i]http://www.lrp.lt/fr/service_de_presse/communiqus_de_presse/un_terminal_gnl_pour_consolider_lindpendance_nergtique_de_la_lituanie.html

[ii]http://www.lrp.lt/fr/service_de_presse/communiqus_de_presse/la_lituanie_a_fait_un_pas_vers_une_scurit_nergtique_pleine_et_entire.html

[iii] http://en.wikipedia.org/wiki/Klaipėda_LNG_FSRU

[iv] La Lituanie achetait son gaz à la Russie 375 dollars les 1 000 m3. http://www.menara.ma/fr/2014/10/28/1427777-la-lituanie-installe-un-terminal-méthanier-flottant-au-port-de-klaipeda.html

[v] http://www.courrierinternational.com/article/2014/10/28/gaz-fin-du-monopole-russe-pour-les-pays-baltes

[vi] La Lituanie consomme 3,35 milliards m3 de gaz naturel par an, l’Estonie 700 millions de m3 et la Lettonie 1,7 milliard de m3.http://www.menara.ma/fr/2014/10/28/1427777-la-lituanie-installe-un-terminal-méthanier-flottant-au-port-de-klaipeda.html

[vii] Cité par le journal « Le Monde », Günter Oettinger considérait l’aboutissement de ce projet comme étant « un grand pas franchi par la Lituanie pour diversifier ses ressources d’approvisionnement en gaz, assurer la compétitivité des prix et garantir la sécurité des livraisons dans la région ». http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/10/27/gaz-un-methanier-norvegien-met-un-terme-au-monopole-russe-dans-les-pays-baltes_4513236_3244.html

[viii] Günter Oettinger : « le défi pour l’Europe concernant la sécurité gazière exige d’agir rapidement et la Lituanie nous a monté comment faire ».http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/10/27/gaz-un-methanier-norvegien-met-un-terme-au-monopole-russe-dans-les-pays-baltes_4513236_3244.html

[ix] http://nra.lv/viedokli/juris-paiders-3/127879-klaipedas-sgt-samazina-latvijas-iespejas-piesaistit-investicijas-gazes-sektora.htm

[x]http://www.eurotopics.net/fr/home/presseschau/archiv/article/ARTICLE152874-Le-terminal-methanier-lituanien-contrarie-la-Lettonie

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.