De nouvelles batteries pour améliorer l’interconnexion des objets

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0
Les Smartphones, capteurs, montres et bracelets connectés disposent normalement d’une batterie qui nécessite entre 1 et 12 heures pour être complètement rechargée. Nonobstant, les nouvelles batteries, qui emploient des nouvelles approches, pourraient diminuer le temps de recharge de la batterie d’un Smartphone à 30 secondes.
Battery_Icon_by_ApprenticeOfArt1

Un smart city requiert que la collecte de l’information (c’est-à-dire les données) des usagers soit la plus précise possible et qu’elle soit disponible en temps réel. C’est dans cet esprit que les fabricants des Smartphones, capteurs, montres et bracelets connectés proposent que ces capteurs soient portés par les usagers 24 heures sur 24. En effet. leur but est de mieux connaitre les habitudes de leurs clients et ainsi de pouvoir mieux répondre à leurs besoins.

Le problème c’est que ces appareils ont des batteries assez limitées, ce qui peut compromettre leur portabilité et donc la collecte constante des données. Une des solutions possibles pour résoudre ce problème est l’utilisation des batteries composées de nano-bio-organic crystal moléculesqui permettraient de faire des recharges en à peine 30 secondes. Cette recharge pourrait se faire soit par induction3 (ce qui accroitrait le confort des usagers) soit grâce à la piézoélectricité (c’est-à-dire au moyen de capteurs placés sur des usagers qui seraient constamment en déplacement).
 640px-Capteur_piezoelectrique
4
Ces batteries auto-rechargeables sont déjà une réalité. L’une d’entre-elles est proposée par une start-up française5 et est dotée d’une pile AA de 1,5 V qui “se recharge à l’aide d’un aimant et d’une bobine et peut atteindre sa pleine capacité en deux minutes”6. Une autre est l’œuvre d’un jeune inventeur de 15 ans. Il s’agit d’un prototype qui permet grâce à 8 heures de jogging d’obtenir une charge de 400 mAh (environ 20% de la capacité moyenne d’une batterie de Smartphone)7.
Peut-être que la solution optimale consisterait en un mélange entre toutes les technologies disponibles, car elle permettrait une collecte parfaite des données qui permettront aux algorithmes de développer les solutions les mieux adaptées aux besoins des usagers dans un avenir qui semble proche.
Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. pour les énergies renouvelables a 100/100 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *