“L’arbre éolien” arrive en ville : un souffle nouveau dans le secteur de l’éolien

Le nouveau né du secteur éolien a vu le jour à la Cité des télécoms dans la commune de Pleumeur Bodou. L’arbre à vent a reçu le 1er prix du grand concours national de l’innovation et le prix du public, le 10 octobre 2014.

Arbre-a-vent-Cite-des-telecoms-1

L’idée pourrait en faire jalouser plus d’un puisque le point de départ du projet a vu le jour dans notre quotidien. En effet, que l’on soit en ville ou en campagne, malgré l’absence de vent, nous pouvons constater que les feuilles des arbres bougent. Comment alors capter cette énergie ?  Jean Michaud-Larivière se l’est posée pour en arriver à la création de cette “éolienne non identifiée”, qu’il a développé au sein de sa société New Wind. Des feuilles synthétiques fonctionnent comme des minis éoliennes donnant ainsi l’arbre à vent.

L’arbre éolien répond à plusieurs problématiques actuelles

La population de la planète devient de plus en plus urbaine, plus de 70% de la population mondiale sera urbaine en 2050. Ainsi un rapprochement de la production de l’énergie réduirait ses coûts de transports1. L’arbre éolien, par sa proximité avec le consommateur, peut répondre parfaitement à cette problématique à l’instar des panneaux photovoltaïques.

A l’heure actuelle, les éoliennes sont très contestées principalement à cause de leur esthétisme pouvant avoir un impact non négligeable sur les paysages et également du fait de leur fonctionnement nocif pour les habitations proches d’éoliennes.

L’arbre éolien tend à faire disparaître la nocivité pour les habitations se trouvant autour puisqu’étant totalement silencieux et il réduit considérablement l’impact sur les paysages, son but étant de se fondre dans l’environnement urbain. Il faudra cependant du temps pour que l’arbre éolien soit complètement accepté par la population urbaine.

L’arbre à vent se trouve à contre courant de l’énergie éolienne

La société New Wind souhaite faire évoluer les codes et les préjugés du petit éolien (jugé peu viable et disgracieux). En effet, l’arbre à vent permet de capter les moindres petits vents ; chose dont est encore incapable le grand éolien. Ainsi, c’est tout un nouveau marché qui s’ouvre devant la société Bretonne.

L’arbre à vent tend donc à développer la micro électricité face à la multiplication des grands parcs éoliens.

La commercialisation du projet dans le courant 2015

Le carnet de commande de la société New Wind se remplit à grande vitesse (du fait de l’importance du marché), ainsi les premières installations seront mises en place courant 2015.

Aujourd’hui un arbre éolien coute 29 500 euros pour une puissance de 3,5kW de puissance installée, comme le confiait Jean Michaud-Larivière dans une interview à Novethic2. La production d’électricité d’un arbre à vent permet de satisfaire les besoins en électricité pour un ménage de 4 personnes hors chauffage et avec 2 arbres à vent on constate que tous les besoins sont couverts. Mais encore, un arbre à vent de 2,5kW pourrait permettre d’alimenter 25 réverbères.

Le 9 octobre 2014, New Wind a lancé une campagne de crowdfunding pour pouvoir financer et commercialiser l’arbre à vent :https://www.wiseed.com/fr/startups/newwind.

Sources :

L’arbre à vent : http://www.arbre-a-vent.fr/Photos-et-videos_10.html

Notes de bas de page:

1Perspectives de l’environnement de l’OCD à l’horizon 2050 : les conséquences de l’inaction, mars 2012, en ligne [http://www.oecd.org/fr/env/indicateurs-modelisation-perspectives/49884240.pdf]

2AMADO, Antonin, Novethic, New Wind un vent de fraicheur dans le secteur éolien. Septembre 2014. En ligne [http://www.novethic.fr/lapres-petrole/innovation-energetique/isr-rse/new-wind-un-vent-de-fraicheur-dans-le-secteur-eolien-142803.html]

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Grégoire dit :

    On connaît (trop peu) l’arnaque des éoliennes de pignon sur les maisons en ville.

    Maintenant, ce sont les municipalités gogos qui sont visées. Car en dehors du marketing vert, la production réelle d’électricité par ce genre d’objet est ridicule.

    Pour être plus sérieux, il faut aussi voir la production éolienne en France en fonction des semaines de l’année.

    http://energeia.voila.net/renouv/electricite_renouvelable_france.htm

    Et encore, c’est pour de vraies éoliennes réparties dans le pays. Les différences sont bien plus grandes au niveau d’une seule commune.

  2. vanwalleghem dit :

    j’ai un amis qui en a posé une sur son pignon maison sur l’ile d’oléron.
    Il en nais très contant 6 kw .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *