Une seconde vie pour les moulins à vent

Les moulins à vent étaient très courants autrefois. Utilisés pour moudre le grain en farine, ils font partie du paysage agricole d’antan et peuvent rappeler certaines Lettres d’Alphonse Daudet.

Il y a longtemps que les moulins ne sont plus utilisés pour moudre le grain, et beaucoup tombent aujourd’hui en ruine.

Pourtant, l’énergie qui les faisait fonctionner est inépuisable : le vent. Celui-ci faisait tourner les pales du moulin, souvent harnachées de voiles, et activait ainsi un mécanisme permettant à deux pierres de rouler l’une sur l’autre et ainsi, d’écraser le grain.

L’industrialisation et la mise en place de procédés mécaniques a sonné le glas de l’usage des moulins à vent.

Ou pas !

Car l’énergie qui les faisait tourner existe toujours.

Ces bâtiments qui font partie intégrante du patrimoine pourraient trouver une nouvelle utilité dans la transition énergétique en étant réhabilités pour produire de l’électricité.

L’idée n’est pas nouvelle, les moulins à vent sont les ancêtres des éoliennes. Les projets de rénovation se multiplient.

Un ancien garagiste a eu l’idée de donner une seconde vie à un moulin. Il l’a ainsi réhabilité pour créer un aérogénérateur et produire de l’électricité.

Un moulin à vent peut ainsi produire 70.000 MW par an, soit la consommation en électricité de plus d’une dizaine de foyers, ce qui n’est pas négligeable.

Les moulins à vent sont donc une ressource à étudier, même si l’investissement initial pour la réhabilitation est couteux, ils permettent d’allier Histoire, patrimoine et transition énergétique.

 

Pour aller plus loin:

http://www.lemoniteur.fr/137-energie/article/actualite/686936-un-moulin-transforme-en-eolienne

“Lettres de mon moulin”, par Alphonse Daudet

 

 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.