Annabelle : un objet de décoration pas comme les autres

De quoi il s’agit ?

C’est un objet de décoration portant le nom d’Annabelle, du nom d’une variété d’hortensia, une jolie petite boite en bois, de 20cm de cote, en partie couverte de cellules solaires vitrées au motif floral. L’originalité réside dans ses petals, lesquelles bleuissent au soleil permettant ainsi de stocker de l’énergie. En effet, grâce à un système doté de trois électrodes, ses cellules génèrent de l’électricité sous l’effet de la lumière du soleil, mais aussi d’en stocker. Cet objet innovant permet de recharger deux fois un téléphone portable. Une fois vidée de son énergie, de bleu, la fleur redevient blanche comme la vraie Annabelle des jardins, d’où son nom original.

annabelle 2                                                                                                  annabelle

 

Quel est l’objectif de l’inventeur ?

C’est Hiroshi Segawa, un chercheur de l’université de Tokyo qui a mis au point cet objet innovant dans l’objectif de faire changer le regard sur le secteur de l’énergie qui n’a « pas une très bonne image » selon lui. Son ambition est de  créer à côté des réacteurs nucléaires à hauts risques, des panneaux solaires encombrants et des éoliennes bruyantes  « une énergie agréable » qui « ne nuise pas à l’environnement ». Ce chercheur aux idées sortant de l’ordinaire a même mis au point des cellules photovoltaïques à l’effigie du président français François Hollande. De cette manière, professeur Segawa espère attirer de l’attention sur les énergies renouvelables.

Le japon cherche à tout prix à promouvoir les énergies renouvelables, surtout depuis  mars 2011 avec l’accident nucléaire de Fukushima.  Malgré la construction d’un gigantesque parc d’éoliennes au parc de la province de Fukushima, prévoyant, d’ici 2016, une capacité de production électrique de 12000  kilowatts, les efforts pour développer le secteur solaire se heurtent à la météo, notamment à un ensoleillement irrégulier. Annabelle peut justement, fonctionner avec une faible source lumineuse intérieure selon son inventeur.

 

Une utopie ou une innovation ?

Peut-être une utopie, peut être une innovation majeure ; seulement  l’avenir nous dira. En effet Annabelle est certainement une très jolie invention,  mais nous n’avons pas assez d’information sur le rendement, sa durée de vie, son coût de fabrication, son coût de maintenance ou encore son coût d’élimination. Malgré toutes ces incertitudes, Annabelle fait parler d’elle et représente certainement un objet de décoration innovant et pas comme les autres.

 

Source : http://www.magazine-greenlife.com/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.