Les réseaux de chaleur, une solution de chauffage durable

Les réseaux de chaleur sont des systèmes d’acheminement de la chaleur à grande échelle (quartier, ville) et permettent au grand nombre de pouvoir se chauffer et obtenir également de l’eau chaude.

Plus concrètement,  un réseau de chaleur est composé de trois grands éléments : l’unité de production, qui va utiliser de l’énergie pour produire de la chaleur ; un réseau constitué de canalisations et de tuyaux et qui permettra d’acheminer la chaleur ; et enfin, des points de livraisons, appelés « sous-stations », situés au niveau des bâtiments et dans lesquels la chaleur est récupérée et livrée aux usagers finaux.

schema_reseau_habitations

Ainsi, les réseaux de chaleur sont une solution pour que le plus grand nombre ait accès au chauffage et à l’eau chaude. Mais surtout, les réseaux de chaleur permettent aussi l’accès et le développement des énergies renouvelables.

En effet, si les énergies fossiles telles que le fioul sont utilisées pour alimenter en chaleur un réseau, beaucoup d’énergies renouvelables permettent d’obtenir de la chaleur, et les réseaux de chaleur deviennent alors un outil formidable pour que les citadins puissent utiliser des énergies renouvelables au quotidien. Mieux encore, les réseaux de chaleur permettent de valoriser des énergies de récupération telles que la chaleur fatale : une chaleur produite par exemple par l’incinération d’ordures et qui est « perdue » dès sa production.

L’une des difficultés du développement des énergies renouvelable est le mode de vie citadine, qui ne permet pas à chacun de pouvoir investir dans des sources renouvelables par manque de place et de moyens.

Le réseau de chaleur apporte en partie une solution puisque une source d’énergie renouvelable va être utilisée par le plus grand nombre pour se chauffer.

Par ailleurs, les réseaux de chaleur peuvent aussi participer à la diminution de la précarité énergétique car ils offrent une solution de chauffage moins couteuse, les couts étant répartis sur l’ensemble des consommateurs.

Dans le même sens, l’investissement dans les réseaux de chaleur permet de financer des énergies renouvelables difficiles d’accès telles que la géothermie dont l’investissement est très cher.

Il existe aujourd’hui 470 réseaux de chaleur, et ils sont appelés à se développer d’autant plus dans les années à venir. Le système des réseaux pour acheminer la chaleur est aussi utilisé pour amener le froid aux usagers, cela permet ainsi d’avoir une climatisation durable dans les bureaux et d’éviter la surconsommation d’électricité pendant les pics de chaleur.

L’inconvénient pour les réseaux de chaleur (ou de froid) consiste principalement dans l’investissement initial très couteux, et dans les infrastructures importantes qui nécessitent une planification pour les communes. Un réseau de chaleur peut aussi bien être issu d’un investissement privé que public, mais la complexité du montage juridique, des financements et des infrastructures nécessite une participation des collectivités locales et encourage l’investissement privé.

 

Pour en savoir plus:

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Qu-est-ce-qu-un-reseau-de-chaleur.html

http://reseauxchaleurterritoires.wordpress.com/2014/03/26/les-reseaux-de-chaleur-en-france/

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/130114_guide-classement-reseau-chaleur_vf.pdf

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.