Accès à l’énergie: 19% de la population mondiale n’a pas d’électricité

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Un ménage ayant accès à l’énergie est un ménage “disposant d’un accès fiable et peu cher à un système de cuisson propre, d’une première connexion à l’électricité avec un niveau minimal de consommation (…) puis d’un niveau de consommation électrique croissant dans le temps pour s’aligner sur la moyenne régionale (1).

L’accès à l’énergie ne se limite pas à la disposition d’une ressource énergétique: il s’agit de permettre la fourniture d’une énergie sûre, accessible par tous et aux impacts environnementaux limités.

 

les 3 niveaux d'accès à l'énergie

Les trois niveaux d’accès à l’énergie

Une problématique au cœur des enjeux de développement

L’accès à l’énergie est un prérequis au développement humain et économique. L’amélioration de l’accès à l’énergie dans les pays en voie de développement est un objectif clé pour atteindre les huit objectifs du Millénaire pour le développement fixés par l’ONU en 2000. En terme d’impact sur la santé, l’OMS estime que 4 millions de personnes meurent chaque année à cause des fumées toxiques liées à l’utilisation de biomasse traditionnelle pour la cuisson (2).

 

principaux liens entre énergie et développement

Les principaux liens entre énergie et développement

 

Un enjeu stratégique pour les acteurs du développement

L’importance stratégique de ce secteur explique la mobilisation croissante des acteurs internationaux autour de la problématique de l’accès à l’énergie. Les grands bailleurs nationaux et internationaux que les Etats, les institutions multi et bilatérales et les acteurs économiques ont investi 9,1 milliards de dollars dans l’accès à l’énergie en 2009 (3).

L’accès à l’énergie est ainsi devenu la principale préoccupation des autorités publiques dans de nombreux pays en voie de développement. Les ONG œuvrant pour l’éradication de la pauvreté ont pleinement intégré cet axe majeur de développement au sein de leurs interventions sur le terrain.

 

les acteurs et les flux de financement de l'accès à l'énergie

Les acteurs et les flux de financement de l’accès à l’énergie

 

Exemples d’initiatives en faveur de l’accès à l’énergie

Lighting-Africa Le programme Lighting Africa est une initiative de la Banque Mondiale et de l’IFC, la société financière    internationale,  lancée en 2007 pour favoriser le développement de marché de solutions propres  d’éclairage hors-réseau, dont la plupart des kits solaires, dans 10 pays d’Afrique subsaharienne. Le projet s’est fixé comme objectif d’éclairer 250 millions de personnes à horizon 2030.

 

family-led-lighting-africa

Source: IICleantech

 

geres

Le Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarité dans son initiative StovePlus soutient des porteurs de projets et entrepreneurs à travers un accompagnement technique pour faciliter l’accès aux solutions de cuisson améliorée en Asie du Sud-Est et en Afrique de l’Ouest.

 

stoveplus

Source: Stove+

 

AFD_rvb_v2 L’Agence Française de Développement a ouvert en 2013 une ligne de crédit pour l’Afrique de l’Ouest afin de  soutenir l’investissement privé dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans la région. Les  engagements financiers de ce projet sont de 45 millions d’euros pour une période de 3 ans (cofinancés par l’Union  Européenne et le Fonds Français pour l’Environnement mondial).

 

 

De fortes disparités régionales

Les pays les plus touchés par les problématiques d’accès à l’énergie sont les pays en voie de développement et les pays les moins avancés.

En 2010, l’Afrique subsaharienne représente à elle seule la moitié de la population mondiale n’ayant pas accès à l’énergie. Elle devrait représenter les 2/3 à horizon 2030.

En Asie, l’accès à l’énergie a particulièrement progressé, néanmoins les pays en développement ainsi que la Chine représentent 70% de la population mondiale n’ayant pas accès à des systèmes propres de cuisson, dont 30% de la population chinoise concernée. Les disparités interrégionales en Asie sont également importantes: 2% de la population vietnamienne n’a pas accès à l’électricité, alors que 54% de la population bangladaise est concernée.

Au-delà de ces disparités régionales, les carences d’accès à l’énergie touchent principalement les zones rurales les plus isolées. Environ 85% de la population n’ayant pas accès à l’énergie (électricité et cuisson) vit dans des zones rurales. En effet, les principaux bénéficiaires des programmes d’accès à l’énergie ont été principalement les citadins, car les projets urbains bénéficient d’économies d’échelle importantes.

 

pop n'ayant pas accès à l'électricité

Population (en millions) n’ayant pas accès à l’électricité en 2010 et 2030

 

Cependant d’ici 2030, le nombre de personnes n’ayant pas accès à l’énergie devrait baisser, passant de 1,3 milliards en 2010 à 1 milliard en 2030.

 

Des solutions techniques adaptées aux échelles de territoire

Il n’existe pas de solution unique pour avoir accès à l’énergie. L’échelle de projet la mieux adaptée dépend de plusieurs facteurs, notamment de la densité de population dans la zone ciblée, de la distance au réseau existant, des revenus disponibles et de la volonté à payer des populations cibles.

Un projet d’extension de soutien au réseau est pertinent dans des zones urbaines et périurbaines fortement peuplées. Ce type de projet permet ainsi d’augmenter les capacités électriques disponibles à l’échelle d’une région, assurant une fourniture d’électricité aux secteurs d’activité économiques et industriels.

Le développement d’un mini-réseau est adapté lorsque les populations sont éloignées du réseau existant, notamment quelques milliers de ménages en zone rurale.

Enfin pour les populations vivant des zones rurales reculées, faiblement peuplées et éloignées des réseaux d’alimentation en électricité, la fourniture de systèmes hors-réseau (ou décentralisés) est une solution technique plébiscitée et permet un accès aux services les plus basiques: lampes solaires, recharge de téléphones portables…

 

Le développement de l’accès à l’énergie doit donc faire face à 5 grands enjeux:

Le prix de l’énergie,

Le financement des équipements,

La distribution,

Le changement d’échelle,

Les performances environnementales.

 

(1): Agence Internationale de l’Energie, World Energy Outlook, 2011.

(2): OMS, Global burden of disease, 2010.

(3): AIE, WEO, 2011.

 

Sources:

ENEA Consulting, Facts and Figures “l’accès à l’énergie”, Paris, Juillet 2014, 24 pages.

Agence Internationale de l’Energie, World Energy Outlook, 2011.

Banque Mondiale, http://www.banquemondiale.org/fr/news/press-release/2013/05/28/first-set-of-global-data-on-energy-access-renewable-energy-and-energy-efficiency-released, consulté le 04/08/2014.

OCDE, Quatrième forum international sur les perspectives africaines, “un meilleur accès à l’énergie pour les Africains”, 2005.

GERES, http://www.geres.eu/fr/communiques/592-l-acces-a-l-energie-en-afrique-une-priorite-pour-la-prochaine-decennie, consulté le 04/08/2014.

EDF, http://jeunes.edf.com/article/l-acces-a-l-energie-dans-les-pays-en-developpement,244, consulté le 04/08/2014.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. merci pour l’article 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *