Pétrole et Gaz de Schiste des ressources énergétiques pour le futur

Peu exploités actuellement, l’huile et le gaz de schiste sont des ressources naturelles présentes en quantités importantes dans les sous-sols, enfermées dans la roche et libérées par l’utilisation des nouvelles technologies de fracturation hydraulique et forage horizontal.

Le gaz et l’huile de schiste attirent aujourd’hui l’attention des pays détenteurs. D’après certains experts, les réserves mondiales de gaz de schiste par exemple seraient quatre fois plus importantes que les ressources en gaz naturel. Leur usage permettrait de réduire la dépendance énergétique.

D’où viennent ces hydrocarbures ? 

Le gaz  et l’huile de schiste sont des hydrocarbures dits « non conventionnels ». Ils sont contenus dans des « roches mère » sédimentaires profondes de 1 à 3 km, argileuses, compactes et imperméables.

Il est difficile d’analyser les progrès technologiques qui permettent de les exploiter à moindre coût, compte tenu que la plupart des données proviennent de l’industrie. À la base, le principe semble simple : injecter à très haute pression dans la couche de schiste des tonnes d’eau contenant du sable et des produits chimiques, de façon à fracturer la roche afin de libérer le gaz.

Cette technologie, la seule qui permette aujourd’hui d’extraire le pétrole et le gaz de schiste, est devenue l’objet de toutes les peurs. Interdite en France depuis une loi de juin 2011.Cette technique est pourtant pratiquée par l’industrie pétrolière depuis la fin des années 1940. 

D’où viennent les inquiétudes ?

Les inquiétudes viennent de la possibilité qu’en fracturant la roche, une partie du gaz et des produits chimiques s’échappent par les puits du prospecteur ou par une fuite dans le sous-sol, pouvant ainsi atteindre la nappe phréatique. En effet plusieurs études publiées remettent en cause l’exploitation du gaz de schiste : Selon le rapport du Centre de recherche commun (JRC), qui a planché sur la sécurité énergétique européenne, l’exploitation des gaz non-conventionnels ne procurerait pas à l’Europe l’indépendance en gaz naturel.

Fracuration Hydraulique

L’UE donne son accord pour l’exploitation de ces hydrocarbures :

Malgré l’avis inverse des organisations de défense de l’environnement et du Parlement européen, la Commission européenne a refusé d’imposer des normes juridiques contraignantes concernant l’exploration et l’exploitation de cette source d’énergie. En effet la Commission européenne a adopté mercredi dernier une recommandation qui laisse la voie libre à l’exploitation du gaz de schiste en Europe à condition de respecter des “principes communs” minimaux, notamment sanitaires et environnementaux.

La Commission demande notamment aux Etats d’évaluer les sites d’exploitation du gaz de schiste avant de les sélectionner, pour éviter les fuites à la surface et les déversements dans le sol. La fracturation hydraulique ne doit pas entraîner la libération directe d’aucun polluant dans les nappes phréatiques. Les autorités nationales devront ainsi informer le public des produits chimiques utilisés durant la fracturation hydraulique, insiste le texte de la Commission européenne.

 Huile et Gaz de Schiste : les nouveaux eldorados économiques.

Aujourd’hui l’exploitation de ces hydrocarbures ouvre des perspectives économiques immenses, en termes d’emplois et d’impact sur les prix de l’énergie notamment. En effet le secteur des hydrocarbures non conventionnel est deviendra un grand générateur d’emplois. Un organisme spécialisé dans la prédiction économique, IHS Global Insight, rapporte que le développement des gaz de schiste devrait générer quelque 900.000 emplois à l’horizon 2015 aux USA. En France, on peut estimer  environ 62.000 emplois pour ce secteur, en autorisant l’exploration de cette ressource.

Au-delà d’une révolution énergétique, le pétrole et gaz de schiste pourraient bien provoquer une révolution dans les relations internationales …

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.