Avantages et défis d’une réouverture des mines en France

Le 27 juin 2013, la société Variscan Mines a obtenu le premier permis d’exploration minière français depuis plus de trente ans. Si la France avait fait le choix de stopper ses activités minières dues à la concurrence asiatique et sud-américaine, autoriser à nouveau l’exploitation de ses ressources minières semble à nouveau judicieux, et ce pour plusieurs raisons…

mine

– Garantir l’indépendance du territoire : actuellement, certains métaux ne sont importés que d’un nombre restreints d’Etats. 97% des terres rares -matériaux au cœur des nouvelles technologies- importés en France le sont par la Chine qui peut décider unilatéralement de réduire ses quotas d’exploitations. Pourtant, la France a un fort potentiel dans l’exploitation des terres rares : 30 à 50% du marché mondial des terres rares pourraient provenir de Polynésie Française. De même, l’approvisionnement du platine -métal précieux utilisé dans certains contacts électriques- se concentre dans les mains de l’Amérique du Sud qui détient 77% du marché mondial, et le Brésil détient 92% du marché mondial de niobium -métal utilisé dans la fabrication de l’acier et de superalliages- ;

– La relance du secteur minier en France permettra de créer plusieurs milliers d’emplois ;

– Reconstituer l’inventaire des ressources est une priorité : les différentes mines ont commencé à fermer dans les années 90, et c’est en 2004 que la dernière exploitation métallifère a fermé. Entretemps, de nouvelles techniques et de nouvelles utilisations des métaux extraits ont été trouvées. Les permis d’exploration vont permettre de réévaluer les ressources minières françaises. La France possède de nombreux filons potentiels de tungstène et de niobium dans les Pyrénées et le Massif central, et de terres rares en Bretagne. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a d’ailleurs inscrit dans ses priorités la reconstitution de l’inventaire des ressources naturelles françaises ;

– L’évolution du prix des métaux rend l’exploitation rentable : l’arrêt de l’activité minière en France s’expliquait dans les années 90 par un coût de production très élevé en France, dû notamment aux salaires, et à la protection de l’environnement, et par la concurrence à bas prix de l’Asie. Mais alors que le prix des métaux explose actuellement, l’exploitation des métaux précieux devient envisageable, voir économiquement viable pour la France.

 

mines en France

 

 

 

 

 

 

 

 

Mines des différents métaux en France (source BRGM)

Mais si l’exploitation des mines en France devient rentable, et représente un outil de pression important sur le marché mondial des métaux, plusieurs problèmes sont à résoudre :

– Le savoir-faire des industriels de l’extraction a disparu, ou commence à dater, et doit être renouvelé ;

– L’extraction des minerais entraîne des rejets toxiques et dangereux pour l’environnement ;

– Les populations risquent de ne pas vouloir d’une exploitation minière proche de leur habitation, certaines régions subissant encore la pollution d’exploitations désaffectées ;

– le code minier doit évoluer pour prendre en compte les nouvelles techniques d’extraction, et pour le rendre plus protecteur de l’environnement.

 

Reste enfin la question de savoir si les sous-sols français nous sont indispensables immédiatement, ou si ils seront bien mieux utilisés et plus utiles pour les générations futures.

 

Sources :

Science & Vie, novembre 2013, “Pourquoi la France veut rouvrir des mines”, P38
Le Figaro, Hayat Gazzane, “La France relance l’exploration de ses mines, une première depuis 30 ans”
Le Monde Blog, “La France devra-t-elle rouvrir ses mines ?”

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.