ENERCOOP, un fournisseur vert sur le marché de l’électricité

 

logoEnercoop

 

ENERCOOP est un “concurrent” d’EDF. Cette coopérative partage le même terrain de jeu que l’ancien monopole national depuis l’ouverture à la concurrence du secteur de l’électricité en 2004. Ils vendent tous deux de l’électricité, à l’échelle nationale pour EDF, locale pour ENERCOOP et proposent des services énergétiques à leurs clients.

 

Au lendemain de la libéralisation du secteur de l’électricité le 1 juillet 2004, des acteurs français de l’économie sociale et solidaire et des énergies renouvelables se réunissent pour promouvoir un marché éthique et responsable de l’énergie. L’engagement dans la production d’électricité d’origine nucléaire et le programme d’investissement massif pour le renouvellement du parc nucléaire, et la centralisation du système énergétique français menant à des pertes liées au transport de l’électricité et à l’éloignement des centres de production vis-à-vis des espaces de consommation traduisent le retard considérable de la France sur ses voisins européens dans le développement de moyens de production d’énergie renouvelable.

Créé à l’été 2005 sous la forme d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) et opérationnel depuis septembre 2006, le projet ENERCOOP s’articule autour des objectifs suivants:

– promouvoir les énergies renouvelables (éolien, solaire, hydraulique, biogaz),

– défendre la maîtrise de la consommation d’énergie,

– décentraliser la production,

– offrir à chaque citoyen la possibilité de s’approprier l’accès à l’énergie.

 

“L’avenir est à la production décentralisée au plus proche des lieux de consommation. Le citoyen y a toute sa place” déclare Christel Sauvage, présidente du Fonds Energie Partagée, mis en place afin de collecter de l’épargne citoyenne pour l’investissement dans la production renouvelable et les services énergétiques.

enercoop_tracabilite

 

Les personnes physiques et morales à l’origine du projet ont ainsi présenté un nouveau modèle fondé sur une politique énergétique locale innovante, viable et responsable. Une telle structure permet un sociétariat hétérogène regroupant des acteurs aux intérêts divergents (producteurs, consommateurs, associations, collectivités locales et salariés de la SCIC), ainsi que le réinvestissement d’une bonne partie des bénéfices au profit des énergies renouvelables.

 

Au-delà d’un modèle énergétiquement responsable, ENERCOOP a inventé un nouveau concept politique, dans la lignée de l’économie sociale et solidaire, et à mi-chemin entre le capitalisme et le socialisme.

 

En septembre 2006, ENERCOOP reçoit l’agrément “entreprise solidaire”. Elle regroupe plus de 16 000 consommateurs et 10 000 sociétaires.

 

Devenir client chez nous est un acte militant fort en faveur  des énergies renouvelables”, spécifie Mr Patrick Behm, directeur d’ENERCOOP, ancien ingénieur informaticien dans les transport en commun. “C’est aussi un petit sacrifice financier puisque nous sommes 25% plus chers que le marché français”, soit un surcoût de 10 euros par mois. Il est justifié par le différentiel de production entre les énergies renouvelables et l’électricité issue du nucléaire, dont les tarifs étaient maintenus artificiellement bas, avant la hausse  de 15% du prix de l’électricité sur 3 ans entérinée par le gouvernement français en juin 2013.

Dans un objectif de décentralisation et de relocalisation de l’énergie, des structures régionales d’ENERCOOP sous statut SCIC ont été créées en Rhône-Alpes, Picardie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Bretagne, Champagne-Ardenne, Nord Pas-de-Calais et Languedoc-Roussillon. Des projets de coopératives sont en cours en Normandie, Aquitaine et Midi-Pyrénées. Leurs missions sont de:

– proposer aux citoyens un investissement collectif dans les structures de production d’énergies renouvelables,

– d’offrir des services de réduction de la consommation aux consommateurs de la région,

– commercialiser l’offre de fourniture à partir d’énergies renouvelables en région.

 

Sourceshttp://www.enercoop.fr/Le-projet-Enercoop_475.html

CHAUVEAU Loic, L’énergie des citoyens. Mobilisation pour prendre l’énergie en main, Cherche Midi, juillet 2012, pp. 107-108; pp. 116-117.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website stores some user agent data. These data are used to provide a more personalized experience and to track your whereabouts around our website in compliance with the European General Data Protection Regulation. If you decide to opt-out of any future tracking, a cookie will be set up in your browser to remember this choice for one year. I Agree, Deny
672