CUBA DEVELOPPERA UN PLAN CONTRA LES GAZES NOCIFS A L’ENVIRONNEMENT

CUBA DEVELOPPERA UN PLAN CONTRA LES GAZES NOCIFS A ENVIRONNEMENT

 

 

Le Bureau Technique de l’Ozone (OTOZ) de Cuba a annonce que pour le 2014 l’île exécutera un plan de stockage et destruction des gazes HCFC, nocifs pour la couche d’ozone, et pour  le 2030 prévoir l’élimination total.

A partir de 2014 Cuba se convertira en le premier pays de la Amérique Latine avec un projet en fonctionnent pour la destruction de hydro chlorofluorocarbones (HCFC), ainsi l’informe le directeur du  bureau technique de l’ozone (OTOZ), Nelson  Espinosa.Suivant le plan du projet l’île  établira un système d’accueil, transport, stockage et destruction ou régénération  de dites substances nocives, avec un délai  qui commencera à l afin de l’année 2013 avec l’interdiction des dites substances nocives. Ainsi pour le 2015 le plan a prévu la réduction d’un 10 % des gazes et d’un  68% le 2025.

Les membres du bureau technique de l’ozone  ont  signale que pour le 2030  Cuba aura éliminé  totalement les émissions de HCFC  tant que pour le reste du monde que ceux prévu pour 2040. Selon le protocole de Montréal, qui a été  adopté  en 1987 et qui régule l’emploi des substances qui affectent la couche d’ozone, ils doivent être éliminés  totalement des HCFC  qui possèdent un pourcentage de 10% d’épuisement de la couche d’ozone.L’utilisation de ces produits chimiques anthropogéniques est en relation avec la réfrigération et à la fabrication d’aérosols qui ont substitué chlorofluorocarbones.Des finales de 2008 Cuba a éliminé 100% des importations de gazes chlorofluorocarbones (CFC) qui épuisent l’ozone et a adopté des moyens  pour reconvertir et substituer ses systèmes de réfrigération.

L’OTOZ est une dépendance du Ministère de Science technologie et de l’environnement  en charge de coordonner l’implémentation du  Protocole de Montréal a précisé que dans les années 90.   Cuba a consumé plus de 1600 de substances de CFC, les membres de l’OTOZ ,on montre que le chiffre a été réduit à 280 tonnes.

 

 


 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.