Madagascar: campagne contre l’invasion des criquets

Madagascar: campagne contre l’invasion des criquets

L’arrivée des criquets migrateurs à Madagascar constitue un véritable fléau pour les agriculteurs et la société malgache parce que 13 millions d’habitants c’est –à-dire près de 60% de la population de l’île sont victimes de ces insectes. En effet, catastrophe est dangereuse dans ce pays où les céréales telle que le riz, les mais constituent les aliments de base. Il est à noté que Madagascar s’est caractérisé par l’activité agricole qui domine l’économie.

Plusieurs organisations se sont mobilisées afin de lutter contre l’invasion de criquets selon la quelle le gouvernement malgache et l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture FAO vont lancer une campagne de lutte.

 De ce fait, le gouvernement de transition malgache doit prendre de précaution afin d’éviter l’invasion de criquets chaque année. Il est nécessaire de développer le partenariat avec plusieurs partenaires privés et internationaux afin d’agir efficacement contre ce fléau qui menace la vie humaine et l’économie.

Le coût total de cette campagne s’élève à 41,5 millions de dollars sur trois ans. La situation est très difficile à imaginer et les financements sont toujours sollicités afin de compléter le 23 millions de dollars recueilli par la FAO. Plus de 2000 hectares de champs agricoles ont déjà été ravagés par l’invasion acridienne selon le Centre national anti-acridien (CNA) à Madagascar.

Cette catastrophe a mis le pays en récession économique à cause de diminution des revenus des agriculteurs et l’insécurité alimentaire et aussi la crise politique qui n’est pas encore résorbée jusqu’à présent. La population a donc besoin d’une aide alimentaire et sociale afin d’assurer les besoins quotidiens.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.