Un Airbus A321 a effectué un vol… sucré

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Les carburants issus de la biomasse, lesdits biocarburants, après avoir fait rouler les voitures, commencent peu à peu à être utilisés pour alimenter les moteurs des avions aussi.

Un airbus A321 a effectué un vol de Toulouse au Bourget en brûlant du farnésane (un carburant produit à partir du sucre) au lieu du kérosène. Le projet est développé par quatre entreprises-géants, Air France, Airbus, Total et Safran, dont des représentants étaient présents à ce vol.

Il s’ agit d’ un deuxième effort de remplacer une partie du kérosène avec du farnésane afin de réduire l’ empreinte carbone de l’ avion par la société Airbus. Le premier effort a eu lieu pendant un premier vol au Brézil, ou le farnézane est produit. Le plan est de remplacer un taux de 10% de kérosène avec de farnésane pour l’ un des deux moteurs de l’ avion. Le farnésane est produit par Total en collaboration avec une start-up, nommée Amyris qui converti le sucre en molécule (le farnesène), qui, quant à lui, est transformé en farnésane (le biocarburant) à travers la fermentation.Ce qui est important à retenir, c’est que, pendant ce deuxième vol, 4 cannes à sucres ont été consommés (c’ est-à-dire moins d’ une tonne de sucre). De plus, le sucre n’ est pas consideré comme un complément alimentaire d’ après la FAO, ce qui signifie que la production de ce carburant n’ est pas un rival de l’ alimentation. Cette rivalité se présente comme un contre-argument à l’ exploitation de la biomasse ayant un valeur alimentaire pour la production de l’ énergie.

La société Total vise à la certification de son produit vert jusqu’ à 2014, pour qu’ en 2014 certains avions puissent voler avec du farnésane. Les constructeurs des avions, en même temps, examinent des autres alternatives pour diminuer l’ empreinte carbone des avions, comme par exemple améliorer les trajectoires, utiliser d’ autres matériaux pour réduire le poids de l’ avion ou bien réduire le temps de vol.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *