Pour une valorisation optimale des déchets

Dans les années 1980, l’industrie de transformation des déchets a fait un pas en avant et montré sa capacité de production d’électricité. Les usines de transformation de déchets sont devenues connues en tant qu’installations de valorisation et de production énergétique, ce qui a conduit au remplacement du terme d’incinération -qui pendant des années avait apporté des connotations négatives et d’angoisse- par le terme de production d’énergie.

Actuellement, aux Etats-Unis, plusieurs sociétés proposent des technologies de pointe pour réduire les émissions et offrent la possibilité de convertir la quasi-totalité des déchets qu’elles reçoivent, non seulement en énergie électrique, mais aussi en sous-produits recyclables.

Elles offrent une installation zéro déchet, qui est conçue pour maximiser la récupération des ressources contenues dans les flux des déchets.

Cette technologie pourrait offrir aux municipalités la meilleure approche à ce jour pour la gestion durable des déchets. Les sociétés qui construisent les usines de traitement des déchets s’engagent aussi à contrôler les émissions d’oxyde d’azote (NOx), l’établissement allie réduction non catalytique et catalytique pour réduire les émissions.

La technologie proposée emploie laveurs doubles humides pour traiter les oxydes de soufre et de chlore gazeux, pour assurer la conversion des polluants dans les produits commerciaux de haute qualité. Le chlore est récupéré dans le premier épurateur par voie humide, qui utilise de l’eau pour éliminer les vapeurs d’acides. L’acide faible est ensuite envoyé à une usine distincte au sein de l’établissement pour créer de l’acide chlorhydrique de qualité commerciale.

Dans le second laveur, l’oxyde de soufre est récupéré via un procédé de traitement utilisant de la chaux pour former du gypse, utilisé dans les panneaux muraux et autres matériaux de construction.

Le mâchefer est traité pour récupérer les métaux ferreux et non ferreux résiduels et les produits en verre, qui sont lavés et criblés pour créer un mélange de différents minéraux pour être utilisés comme agrégat dans la production de ciment ou de bitume, ou en tant que remplissage de construction structurale.

La technologie proposée actuellement aux Etats-Unis marque une avancée sans précédent dans la gestion des déchets, ce qui permet d’augmenter la capacité de récupération de matériaux et de produire des matériaux réutilisables avec l’énergie électrique et des sous-produits recyclables.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website stores some user agent data. These data are used to provide a more personalized experience and to track your whereabouts around our website in compliance with the European General Data Protection Regulation. If you decide to opt-out of any future tracking, a cookie will be set up in your browser to remember this choice for one year. I Agree, Deny
640