Le nucléaire en Afrique de l’Ouest

On constate aujourd’hui que les crises énergétiques ont frappé plusieurs pays africains. Les gouvernements africains doivent se mobiliser pour faire face à celle-ci. La plupart des dirigeants africains souhaitent se lancer vers une nouvelle politique énergétique axée sur le nucléaire afin d’assurer leurs approvisionnements en électricité.

D’ailleurs, l’IPS (Inter Press Service) avait annoncé en 2011 le plan des pays d’Afrique souhaitant appliquer une solution nucléaire.

Le nucléaire peut être une meilleure solution pour les besoins en électricité en Afrique grâce à l’existence des ressources en uranium. Néanmoins, ce projet énergétique nécessite un énorme travail et on doit également faire face à des difficultés.

Certains pays de l’ouest Africain ont annoncé récemment l’utilité et l’importance de l’énergie nucléaire. Par exemple, le Ministre ghanéen de l’énergie et du pétrole envisage le nucléaire afin de répondre aux besoins croissants en électricité du Ghana de 4.000 MW  prévus pour 2018.

De même que pour le Ghana, les autorités nigérianes s’inquiètent sur l’insuffisance en électricité. Ce besoin est significatif parce qu’il est de 1.000 MW en 2020 et 20.000 MW dans les 100 ans à venir.

Le projet sur le nucléaire dans ces deux pays s’avère difficile, étant donné qu’ils ne produisent pas d’uranium.

Par ailleurs, le projet nucléaire peut être réalisé facilement au Niger en tant que grand pays  producteur d’uranium (4% de la production mondiale). A cet égard, le gouvernement nigérien a envisagé un projet ambitieux sur la régionalisation du nucléaire au profit des 15 pays membres de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao)  et  de satisfaire les besoins de 350 millions d’habitants de ces pays.

Cette politique nucléaire au Niger est encourageante et elle est, peut-être,  la clé de voute pour la réussite du nucléaire dans les pays de l’ouest de l’Afrique.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.