Vers l’autonomie énergétique des États Unis qui va changer la carte mondiale…

Par Stephania Chatzichristofi

lundi 27 mai 2013

USA

cbrstrks.blogspot.com

C’est indéniable que les 20 dernières années tout le monde constate que le centre de la gravité économique du monde se déplace de l’Ouest vers l’Est avec un flux des investissements vers la Chine et d’autres pays asiatiques. Cependant, ce n’est pas le cas concernant le centre de gravité énergétique. En fait, c’est l’inverse. Il y a un transfert significatif de l’énergie de l’Est à l’Ouest et en particulier des pays traditionnellement producteurs de pétrole du Moyen-Orient et du golfe Persique vers le continent américain, et plus particulièrement aux États-Unis.

Comment ce constat peut-il être expliqué ?

Le progrès des techniques d’exploitations minières ont facilité l’accès à plusieurs nouveaux gaz et  pétrole aux États-Unis, ce qui réduit considérablement la dépendance de leurs importations. Ces nouvelles technologies permettent l’exploration et l’exploitation des réserves d’énergie qui restaient depuis longtemps inexploitables.

Ainsi, les quatre prochaines années, les États-Unis devraient dépasser la Russie dans la production du gaz. De plus, il est prévu que dans six ans l’Amérique devrait produire plus de pétrole que l’Arabie Saoudite.

En plus, si quelqu’un ajoute à cela la rotation de plus grandes économies du monde, comme l’Europe, les Etats-Unis et le Brésil, vers l’énergie verte, nous sommes en mesure de parler d’un renversement radical du statu quo énergétique mondial.

Selon l’Agence Internationale de l’Energie le changement de l’équilibre sur l’échiquier énergétique renforcera l’économie américaine et la fera primer entre celles de l’Europe, de la Chine et de l’Inde. Déjà, l’extraction et l’exploitation du gaz de schiste –une forme d’énergie controversée- ouvre la voie pour l’indépendance énergétique des Etats Unis en ce qui concerne le pétrole et le gaz naturel. Jusqu’à 2020, il est prévu que les USA vont produire 10,1 millions de barils de pétrole brut par jour, environ 500.000 barils plus que le premier pays producteur du pétrole dans le monde, l’Arabie Saoudite.

Les changements dans la carte énergétique mondiale sont de plus en plus évidents  et clairement liés d’une décision politique de la part de Washington pour une indépendance américaine au Moyen Orient.

Enfin, il n’est pas à négliger que cette situation provoquera un changement drastique de la politique étrangère américaine. Selon les standards actuels, les Etats-Unis marchent vers une nouvelle ère d’autosuffisance énergétique, devenant ainsi de plus en plus réticents à sacrifier des vies et de dépenser des milliards de dollars pour assurer la libre circulation du pétrole et du gaz par des zones dangereuses. En même temps, d’ici à 2030 la Chine va importer 80% de ses besoins en pétrole, et la plus grande partie proviendra de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. La question c’est comment évoluera la partie du monde la plus instable avec une influence chinoise plus forte qu’américaine ?

En fin de compte, il s’agit vraiment d’un nouveau monde..

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.