Notre planète Terre vieillie de 30 ans

Tout détective privé se doit de prendre des photos pour avoir des preuves irréfutables. C’est ce qu’a réussi à produire le projet Timelapse, qui a permis de mesurer les changements de la Terre en 30 ans, sous l’effet du dérèglement climatique.

Image qui montre l'évolution de la fonte du glacier Columbia en 30 ans

Des cartes interactives défilent et montrent l’évolution de la Terre entre 1984 et 2012, grâce à des images produites par 8 satellites du programme Landsat, un projet du Centre américain de veille géologique des États-Unis et de la NASA lancé en 1972. Ces satellites, basés à 705 km au dessus de nous, cartographient la Terre tous les 16 jours depuis 41 ans.

Les résultats sont impressionnants et montrent bien que le climat change considérablement le paysage.

Rebecca Moore, responsable ingénierie pour le moteur Google Earth et Earth Outreach, affirme que, “tout comme l’image mythique de la Terre prise par la mission Apollo 17, cette carte est non seulement fascinante à explorer, mais peut nourrir la réflexion de la communauté internationale sur la façon dont nous vivons sur notre planète et les politiques qui nous guideront à l’avenir”.

Et elle a bien raison car, avec des preuves irrécusables comme ces photos, nos hommes politiques ont bien du souci à se faire et il devient plus qu’urgent de réfléchir à d’autres modes de consommation et de production pour conserver notre chère Terre. Ces photos ne font que prouver les allégations de certains scientifiques qui ont déjà tiré le signal d’alarme.

Le rôle de l’Homme est bien entendu mis en question dans l’évolution de la planète. Le jeudi 9 mai 2013, la concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère a franchi un cap symbolique encore jamais égalé. Elle a atteint le seuil de 400 parties par million.

Il est devenu plus que jamais nécessaire d’agir et que nos politiciens mettent l’accent sur le transport, qui est le 1er émetteur de gaz à effet de serre en France, avec une part de 26% en 2009, l’agriculture étant en 2nde position (20,6%), et le secteur tertiaire en 3ème position (19,1%). Les industries manufacturières sont 4èmes (17,3%), elles qui étaient en 1ère position en 1990 mais qui ont réussi à baisser de 38% leurs émissions. Cette chute est expliquée également par la crise économique de 2008.

Avant que le dérèglement climatique emporte l’humanité, et que notre Terre fasse une indigestion de gaz à effet de serre, il est vital d’agir correctement.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.