Les mystères du réchauffement climatique

Considéré comme une vérité pour certains et une calomnie pour d’autres, le réchauffement climatique fait, aujourd’hui, polémique. En effet ce phénomène peut être considéré comme naturel mais au vu de son accélération, il est permis d’en douter. Qu’est-ce qu’au juste le réchauffement climatique, comment s’explique-t-il et que met-il en jeu ?

 

C’est vers la fin du XIXème siècle que l’effet de serre s’accélère à cause de l’activité humaine. Il s’agit de la chaleur émise par le soleil qui touche la terre, qui s’accumule et se stocke dans l’atmosphère de la planète, au lieu d’être renvoyée dans l’espace. Plus la chaleur est stockée entre la terre et l’atmosphère et plus la planète se réchauffe. L’effet de serre est composé  de gaz (dû aux transports, aux usines) notamment de dioxyde de carbone  (CO2) qui densifie l’atmosphère et c’est cela qui retient la chaleur.

Le réchauffement climatique appelé aussi réchauffement global ou planétaire est dû à l’effet de serre, et il a pour effet d’augmenter la température dans l’atmosphère mais aussi celle des océans du monde.

Depuis l’ère industrielle (XIXème siècle) le CO2 a augmenté de 30% dans l’atmosphère. L’usage du pétrole et des autres énergies fossiles, comme pour les transports (carburants) en est la principale cause, mais il y a aussi l’élevage de bovins, les industries ou encore la déforestation qui contribuent à l’accélération du réchauffement climatique

Ce réchauffement commence aujourd’hui à avoir des conséquences dommageables sur l’homme et l’environnement. Ces conséquences, à long terme, seront de plus en plus importantes et de plus en plus nombreuses. Il s’agit notamment de la fonte de la banquise et du retrait des glaciers ce qui provoque une augmentation du niveau des océans.

Dans certaines régions c’est la sécheresse qui atteint des records (l’Australie : 54 degrés), et dans d’autres ce sont les inondations (la Thaïlande : 320 morts). Ce changement climatique a tendance à augmenter la fréquence des tempêtes comme les ouragans, les tornades, les cyclones ou encore les tsunamis. Les Etats-Unis après l’ouragan Katrina ont été touchés par l’ouragan Sandy en 2012. Ces catastrophes provoquent des pertes humaines, en plus des dégâts sur l’environnement.

Le réchauffement global explique aussi certains refroidissements record, même si cela peut sembler paradoxal. Les printemps sont plus tardifs et les tempêtes hivernales subsistent encore fin mars.

Le réchauffement modifie progressivement les courants marins comme le Gulf Stream (courant marin de l’Atlantique) en provoquant une dérive nord-atlantique, d’où le refroidissement. Le Gulf Stream permet à l’Europe d’avoir un climat tempéré, s’il se refroidissait l’Europe de l’Ouest aurait la température du Canada. Ce dernier bénéficiant d’un climat plus alpin.

Les catastrophes climatiques ne sont pas la seule chose inquiétante, le réchauffement risque de provoquer la disparition d’espèces végétales et animales (les ours polaires), mais aussi l’apparition de réfugiés climatiques. A l’heure actuelle, 20 millions de personnes ont déjà dues se déplacer ou être déplacées pour des raisons environnementales selon l’ONU.

Les dernières études au Canada montrent qu’il faudra plusieurs siècles pour endiguer le réchauffement climatique malgré les efforts fournis pour diminuer la concentration de CO2 émise par l’homme, et stabiliser la température. La question ne serait plus de corriger ce réchauffement climatique mais de s’y adapter. Et si cela est possible comment y parvenir sans provoquer de guerre pour l’eau ou d’immigrations massives vers le nord. Le partage des ressources et leur utilisation risque de devenir vital.

Par Julie Arnoux

le 30/04/13


 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.