le principe du négaWatt ou l’économie de croissance

Aujourd’hui, et considérant les problèmes environnementaux actuels, la croissance que nous connaissons apparaît comme impossible voire dangereuse à long terme pour la planète. De nombreuses associations ou partis politiques réclament une croissance plus « verte » plus « durable » plus « respectueuse ». Certains vont même jusqu’à utiliser le terme de décroissance. négaWatt est un principe qui propose une « meilleure croissance » plus juste.

NégaWatt définit la croissance par une sur consommation d’énergie qui entraîne inexorablement une sur production d’énergie. Il est devenu nécessaire d’agir aujourd’hui avant qu’il ne soit trop tard. Si l’humanité continue sur cette voie, à long terme les populations devront se battre pour de l’eau et d’autres ressources naturelles.

L’énergie se traduit par un fossé colossal entre les pays. En effet, un américain consomme 8 tonnes équivalent pétrole par an alors qu’un bangladais doit vivre avec 40 fois moins. Un rééquilibrage et surtout un partage des ressources est indispensable.

En outre, l’énergie provient d’énergie fossile, comme le pétrole, le gaz ou le charbon ce qui cause d’importantes pollutions, comme l’effet de serre, la dégradation de la couche d’ozone, les pluies acides ou encore la désertification des sols par la déforestation pour la production d’énergie.

NégaWatt  prône le fait de mieux consommer au lieu de produire plus, le négaWatt est l’énergie non consommée grâce à un usage plus sobre et plus efficace de l’énergie. Ce principe affirme que les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique est une chance de sauvegarder les ressources de la planète mais aussi de préserver l’environnement. NégaWatt met en lumière deux idées.

La première est la sobriété énergétique c’est-à-dire, diminuer la consommation d’énergie en modifiant les comportements. Ce sont par exemple les éco-gestes : éteindre la lumière en quittant une pièce, ne pas ouvrir une fenêtre en laissant le chauffage allumé… La taxe interne sur les produits pétroliers de 1970 fait partie de la sobriété énergétique.

La deuxième idée est l’efficacité énergétique, elle concerne la modification ou la construction de bâtiments et d’habitations afin qu’ils soient le plus efficace en terme d’énergie. Il s’agit des bâtiments basse consommation d’énergie mais aussi de l’isolation des bâtiments, de leurs moyens de chauffage comme les réseaux de chaleur, le photovoltaïque ou la cogénération (système produisant à la fois de l’électricité et de la chaleur)

L’association négaWatt créée en 2001 est une ONG (organisation non gouvernementale) française qui a développé et pratiqué le concept négaWatt en France. Ses objectifs sont :

–          Une moindre dépendance aux énergies fossiles

–          Une sortie du nucléaire

–          Une sobriété et une efficacité énergétique.

Elle a produit un scénario négaWatt 2011 afin de montrer qu’une société « développée » peut subvenir à ses besoins en diminuant l’utilisation d’énergies fossiles et nucléaires. Elle a également développé des mesures concrètes pour une transition énergétique et elle a apporté une contribution technique au débat sur la politique énergétique de la France.

NégaWatt risque de devenir un outil plus que nécessaire pour l’avenir de la planète. Il est dommage que l’association soit obligée d’en rester à des scénarios et à des mesures concrètes qui ne s’appliquent pas de façon uniforme. Le manque de financement et par-delà, le manque de volonté des politiques ainsi que de l’Etat, risque d’être le talon d’Achille du principe négaWatt.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website stores some user agent data. These data are used to provide a more personalized experience and to track your whereabouts around our website in compliance with the European General Data Protection Regulation. If you decide to opt-out of any future tracking, a cookie will be set up in your browser to remember this choice for one year. I Agree, Deny
656