«Un peu de soleil pour la filière photovoltaïque française»?

Suite à la Conférence environnementale de septembre 2012, Delphine BATHO, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, a présenté au début de l’année 2013 les mesures d’urgence visant à atteindre le développement annuel d’au moins 1 000 mégawatts de projets solaires en France en 2013.

La relance de la filière photovoltaïque, après le moratoire de 2010, favorise les technologies innovantes françaises et les installations fabriquées dans l’Union européenne pour devenir compétitif par rapport aux panneaux produits en Chine.

Les appels d’offres concernant les grandes installations photovoltaïques sont déjà lancés et double les volumes cibles pour le photovoltaïque (1000 mégawatts/an), comparé aux mesures prises suite au Grenelle de l’environnement. Le but est de privilégier les technologies innovantes françaises comme le photovoltaïque à concentration et les «trackers»(installations avec suivi du soleil).

Une simplification des critères d’appel d’offre pour les installations de taille moyenne est prévue, c’est un appel d’offre automatique dédié aux installations sur toiture d’une puissance comprise entre 100 et 250 kilowatts.

Les appels d’offres pour les installations de taille moyenne ainsi que pour les grandes installations prennent en compte le critère de la compétitivité-coût des projets proposés, mais surtout leur contribution à la protection de l’environnement et du climat ainsi qu’à la recherche, au développement et à l’innovation.

Les petites installations (moins de 1000 m²) bénéficient de trois mesures: un doublement des volumes cibles à 400 MW par an, une revalorisation de 5% des tarifs pour les installations en intégré simplifié au bâti et une bonification pouvant aller jusqu’à 10% pour les installations fabriquées dans l’Union européenne.

Selon Solais, un cabinet d’ingénierie expert en photovoltaïque, «on se focalise sur la production française de panneaux solaires mais la bonification de 10% ne permettra pas de compenser le surcoût d’au moins 30% par rapport aux panneaux chinois.»

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.