Une nouvelle invention pourrait s’utiliser pour capturer les composants du carbone

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Les scientifiques de l’université de Nottingham  au Royaume Unis ont découvert un matériel révolutionnaire qui en l’utilisant avec des techniques sophistiquées, pourraient être utiles dans la bataille contre le réchauffement climatique.

Le Conseil Européen d’Investigation a financé une partie de l’étude avec un apport de projet Coordspace (“Espace de la Chimique de la coordination : extraction, stockage, activation et catalyses).

Les résultats présents dans le magazine Nature Chemistry, montrent que ce nouveau matériel nommé NOTT-300, pourrait être une alternative aux techniques d’absorption de dioxyde de carbone (CO2).

« Notre nouveau matériel peut être utilisé pour capturer de carbone pour diverses techniques et réduire les émissions de CO2, et ainsi aider à la diminution des gaz à effet serre dans  l’atmosphère, une autre de ses applications serait aussi la séparation des gaz pour extraire le CO2 ou des autres gaz  acides comme le SO2. Pour le SO2, qui constitue le matériel  avec beaucoup d’absorption qui se rapporte  jusqu’à présent et est plus sélectif pour avec certains gaz », Ainsi l’affirme le professeur Martin Schröder chef du projet de l’université de Nottingham.

Selon les scientifiques, cette découverte peut aider a résoudre les problèmes de gaz a effet serre, «  C’est connue qu’il existe  une impérieuse nécessite d’éliminer l’empreinte carbone du CO2, produit par l’activité humaine pour mitiger les effets  négatifs que produit le changement climatique  mondial » ainsi l’affirme le professeur Schröder. « Il y a des motifs  très puissants pour développer stratégies efficaces pour éliminer le CO2 en utilisant matériels alternatifs avec une haute capacité d’absorption, haute sélectivité pour le CO2 et haute capacité de régénération, tout ça à une inversion viable.

Les scientifiques pensent que NOTT-300, réunie toutes les caractéristiques, pour aider le développement  chimique et environnemental .Par rapport au coût, le dit matériel est  fait à  partir des substances organiques relativement simples et pas chers. L’unique dissolvent est l’eau.

L’équipe de scientifiques a aussi observé que le matériel facilite  la libération des molécules de gaz qui ont été absorbé  en condition de pression réduit et présentent une haute stabilité chimique face aux dissolvantes organiques plus fréquents. NOTT -300  est aussi stable dans l’eau et résiste aux températures  jusqu’à 400 °C.

Dans cette étude collaborent des scientifiques du conseil des installations de science et technologie (STFC) et de Diamond Light Source du Royaume Unis et l’université du Pékin , Chine.

 

 

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on LinkedIn0

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *