Bilan sur les énergies renouvelables en Inde

L’inde est depuis plusieurs années en plein boom économique, les besoins énergétiques n’ont cessé de croître.

A travers son douzième plan d’action quinquennal paru en 2011, l’Inde mise sur une plus grande indépendance énergétique mais également sur la protection de l’environnement. Ce plan, divisé en huit points principaux, vise à introduire 10% d’énergie renouvelable dans la production électrique d’ici 2015, jusqu’à atteindre 20% en 2020.

 

L’inde bénéficie d’un potentiel en énergie renouvelable non négligeable provenant de la biomasse (l’agriculture étant l’une des principales activités économiques du pays), de l’éolien ou encore du photovoltaïque…
En 1992, le pays a  été l’un des premiers à se doter d’un ministère des Énergies non conventionnelles (depuis 2006, celui-ci porte le nom de ministère des Energies Nouvelles et Renouvelables).

Malgré ce volontarisme, le pays subit un handicap majeur. En effet, l’Inde reste dépendante des importations d’énergies dites conventionnelles (fuel, gaz). De plus, l’accès de la population à l’électricité reste un véritable problème : près de 45% des ménages n’ont pas accès à l’électricité. Les infrastructures de transmission d’énergie sont obsolètes au point que la déperdition est de prés de 40% de l’électricité transportée.

La multiplication des initiatives indiennes révèle-t-elle une véritable « conscience verte » ? La mise en place d’actions croncrètes reste le moyen le plus simple pour le prouver.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.