Le schéma régional Climat Air Énergie d´Alsace ou la défaite des ayatollahs anti-éoliens.

Approuvé par le Conseil Régional le 29 juin dernier, cet ambitieux projet énergétique lance l´implantation d’éoliennes dans le paysage alsacien.

Face à « l´objectif 20-20-20 » de Bruxelles, l´Alsace s´est dotée d´une nouvelle politique régionale en matière d´énergie qui répond aux défis qui nous attendent : réduction de 20% de la consommation d´énergie alsacienne d´ici 2020, division par 4 des émissions de gaz à effet de serre sur le territoire entre 2003 et 2050 et accroissement de la production d´énergies renouvelables de 20% à 2020.

A première vue, le schéma régional alsacien ne semble pas se distinguer des autres schémas applicables dans le cadre du Grenelle de l´Environnement. A une exception près tout de même : l´entrée du grand éolien dans le parc énergétique alsacien. Dans cette région française où les défenseurs de l´environnement sont rois, c´est un petit vent de révolution qui souffle sur les crêtes vosgiennes. L´impact sonore, mais aussi sur le tourisme, sur l´avifaune et sur le prix de l´électricité (Rabodeau Environnement) sont les principaux arguments avancés par un certain nombre d´associations naturalistes comme « Paysage d´Alsace » pour bloquer toute construction éolienne depuis des années, malgré le bénéfice écologique qu´un tel projet pourrait engendrer. Une question très discutable et discutée mais dont le préfet s´est chargé de trancher: un volet exclusivement dédié au développement de l´énergie éolienne élabore les zones potentiellement favorables à l´implantation d´unités de production éolienne.

Le « schéma régional éolien » est en réalité le fruit d´un compromis entre la Région Alsace et les parties prenantes (services de l´État, collectivités territoriales, branches professionnelles et associations) qui ont su en concertation dégager des zones d´implantation favorables ou non en fonction des sensibilités régionales et des contraintes géographiques. D´autant que la loi Grenelle 2 de 2000 favorise un « développement soutenu mais maîtrisé de l´éolien » avec, notamment, une distance de 500 mètres entre une grande éolienne de plus de 50 mètres et une habitation à respecter. Il vient également renforcer la protection des paysages et des monuments historiques en prenant en compte les enjeux de préservation de la sécurité publique, de la biodiversité ainsi que du patrimoine archéologique.

Il était temps qu´un tel projet ait le vent en poupe en Alsace. Les vallées alsaciennes ne peuvent se permettre plus longtemps de tourner le dos aux éoliennes fleurissantes d´outre-Rhin. En effet, même avec une puissance potentielle des projets en cours estimée à 80 MW (DREAL), nous sommes loin des 486 MW que produit le Bade-Wurtemberg, le Land voisin de l´Alsace-Lorraine (état 2011, ministère fédéral de l´Environnement). A ce jour, seul le projet de Dehlingen (5 au total, voir carte) de 11,5 MW a été autorisé et devrait fonctionner cette année… A en croire les 300 MW prévus d´ici 2050, l´avenir du grand éolien en Alsace a encore de beaux jours devant lui.

Suite à l´annonce de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, le projet éolien en Alsace représente un réel défi pour la transition énergétique. N´en déplaise aux défenseurs des oiseaux, sa mise en œuvre nécessaire au niveau régional réjouit les écologistes convaincus. Au delà d´une politique de sobriété au sein des collectivités, c´est le développement d´une mobilisation citoyenne pro-environnementale que devrait permettre un tel projet écologique.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.