La consommation de carburant pourrait être divisée par deux d’ici 2030

Selon un rapport publié le 19 septembre par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), une baisse de la consommation de carburants est possible, même si le nombre de voitures en circulation dans le monde devrait doubler d’ici 2050.


L’AIE présente l’efficacité des carburants comme l’un des outils nécessaires pour réduire la dépendance mondiale de plus en plus coûteuse à l’égard du pétrole. Plus de 50 % de la consommation mondiale de carburant incombe au secteur des transports, dont 3/4 pour les transports routiers. « S’attaquer à la consommation d’énergie dans le secteur du transport routier est indispensable pour améliorer la sécurité énergétique et réduire les émissions de dioxyde de carbone dans le monde », a affirmé Richard Jones, directeur exécutif adjoint de l’AIE.

Pour réduire leur dépendance au pétrole et réaliser des économies d’énergie, les gouvernements doivent agir « rapidement » et promouvoir l’utilisation des technologies disponibles. Par rapport aux niveaux de 2005, il serait possible d’économiser 30 à 50 % de carburant pour tous les véhicules d’ici 2030, précise le rapport technique de l’AIE. « C’est l’occasion rêvée d’économiser du pétrole et de réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) au cours des deux prochaines décennies et au-delà. »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.