Mauvaise qualité de l’air en Europe

La majorité des habitants des villes européennes respirent des polluants toxiques qui dépassent les normes de santé internationales.Près d’un tiers des citadins européens sont exposés à des concentrations excessives de polluants toxiques. Les premiers coupables sont les transports, l’énergie et l’agriculture.

L’Union européenne s’inquiète de la qualité de l’air dans les villes du vieux continent. Selon un rapport, dont des éléments ont été révélés lundi 24 septembre 2012 par l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) et qui se base sur les critères de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), jusqu’à 95% des citadins européens respirent un air trop pollué, principalement par les particules fines (liées à la fumée, la saleté, la poussière, les métaux ainsi que les gaz d’échappement toxiques des véhicules et de l’industrie).

La mauvaise qualité de l’air a de nombreuses conséquences sur la santé humaine et l’environnement. Elle peut entraîner des problèmes respiratoires, abîmer les plantes et contribuer à l’érosion des bâtiments. Certaines études affirment que ce type de pollution entraîne près de 500 000 décès prématurés par an au sein de l’UE (0,1 % de la population de l’Union). L’AEE estime que la transition vers les véhicules électriques et d’autres mesures anti-pollution pourraient faire chuter ce chiffre à 230 000 d’ici 2020.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.