De la restauration bio certifiée, c’est possible depuis le 1er Octobre 2012

Depuis le 1er octobre les restaurateurs proposant des produits bio doivent se conformer au cahier des charges relatif à la restauration hors foyer à caractère commercial en agriculture biologique. Cette certification concerne tous les restaurateurs : restauration rapide, traditionnelle et traiteurs.

Trois cas sont repris dans ce cahier des charges :

  • les restaurateurs proposant certains ingrédients bio ;
  • les restaurateurs proposant certains plats bio ;
  • les restaurateurs proposant l’intégralité de leur carte bio.

Dans le premier cas, la mention « bio » ou « AB » ne pourra être utilisée que pour le produit en question sur leur carte ou menu.

Dans le cas ou seuls certains plats sont bio ou qu’un menu AB est proposé, le cahier des charges souligne que 95% des produits doivent effectivement être issus de l’agriculture biologique. Le restaurateur devra par ailleurs faire certifier son plat ou menu par un organisme indépendant à renouveler tous les trois ans.

Dans le cas ou le restaurateur propose l’intégralité de son offre constituée de produits issus de l’agriculture biologique, l’ensemble des aliments y compris les boissons doivent être bio. Des exceptions sont possibles et tolérées pour les boissons non disponibles en bio et pour les produits de la chasse et de la pèche. Ils doivent toutefois être notifiés aux consommateurs. Le restaurateur devra faire l’objet d’une certification par un organisme indépendant, à renouveler tous les ans.

Ce cahier des charges définit les critères d’appellation « AB » dans la restauration à base de produits issus de l’agriculture biologique. Il donne aussi des éléments sur la communication en matière de logo ou de vocabulaire.

Pour que l’application de ce cahier des charges ne soit trop fastidieuse, le Synabio, (Syndicat national des transformateurs de l’agriculture biologique) élabore des fiches d’aide à disposition des professionnels du bio. Une première fiche de question réponse est déjà disponible.

Ce cahier des charges permet donc une clarification dans l’application des logos « AB » et « bio » dans la restauration et permet à chacun d’être encore un peu plus sûr de ce qui se retrouve dans son assiette.

Aller plus loin :

http://www.lhotellerie-restauration.fr/journal/juridique-social-droit/2012-09/Restauration-bio-l-obligation-de-certification-entre-en-vigueur-le-1er-octobre.htm

http://www.synabio.com/

http://www.synabio.com/doc/synabio-doc-570.pdf

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.