Panneaux solaires chinois attaqués par l’UE

Le réchauffement climatique que  nous subissons dès à présent et qui menace de ne pas trouver d’issue positive  devrait être le levier d’investissements massifs vers les énergies propres.

C’est ce qu’a fait la Chine, en  investissant des dizaines de milliards de dollars depuis dix ans dans l’énergie  solaire. Les stratégies de subvention de  la Chine ont entraîné les prix des panneaux en chute libre.

Les chinois sont aujourd’hui les  leaders mondiaux du marché, chose qui déplaît fortement à l’UE, puisque le 6  septembre dernier, la Commission Européenne a annoncé l’ouverture d’une enquête  antidumping, sur les pratiques commerciales des fabricants chinois de panneaux  solaires.

Cette  enquête fait suite à la plainte d’un groupe d’entreprises européennes du secteur  solaire, Eu ProSun.

Ce  groupement reproche à Pékin d’accorder des prêts importants et de prendre des  mesures protectrices en faveur de leurs rivales chinoises, leur permettant  d’écouler leurs modules à des prix inférieurs aux coûts de production. Ainsi,  selon le président de ce grouprement, les sociétés chinoises vendraient des  panneaux solaires en Europe bien en dessous de leur coût de production, avec une  marge de dumping de 60% à 80%.

Pékin  serait déjà en train d’étudier comment contre-attaquer. Deux pistes sont  évoquées. Le pays pourrait cesser d’importer les polysilicones, matériau de base  des cellules photovoltaïques, dont l’Allemagne est un très gros importateur.  Dans un tout autre registre, il pourrait également lancer une enquête  antidumping et antisubventions contre les producteurs de vin  européens.

Une plainte similaire a été déposée aux Etats-Unis, le  ministère de l’énergie  ayant estimé que les fabricants chinois avaient bénéficié en 2010 de 30  milliards de dollars de subventions illégales. Washington a donc imposé en mai  dernier des droits de douane allant de 31% à 250% sur les panneaux solaires  chinois.

La  chancelière allemande Angela Merkel a plaidé pour un règlement à l’amiable du  différend.

En leur infligeant des droits de  douane élevés, l’UE risque de neutraliser le marché, et de bloquer la  technologie chinoise, qui annonçait la révolution de l’énergie  propre.

Effectivement, le succès chinois dans le domaine  des technologies vertes pourrait être le catalyseur idéal pour le reste du monde  pour intensifier la technologie et durablement faire baisser les  prix.

 

http://www.metrofrance.com/info/l-europe-epingle-les-panneaux-solaires-chinois/mlif!ft9G8x4kzqQc/

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/panneaux-solaires-pourquoi-bruxelles-s-en-prend-a-la-chine_332137.html

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website stores some user agent data. These data are used to provide a more personalized experience and to track your whereabouts around our website in compliance with the European General Data Protection Regulation. If you decide to opt-out of any future tracking, a cookie will be set up in your browser to remember this choice for one year. I Agree, Deny
658