L’Expérimentation de Préfailles : l’éclairage public par téléphone

L’éclairage public pèse sur le budget d’une Commune : il représente 3% du budget de  fonctionnement ; c’est également un poste où il est possible de faire des  économies d’énergie. Jean-Luc Le Brigand, maire de Préfailles, s’inspirant d’une expérience allemande,  a décidé d’essayer  pendant un an 4 modes d’éclairage public alternatifs dans différents quartiers.

Depuis début février, les habitants de la petite Commune de Préfailles, située sur le littoral en Loire Atlantique, testent une nouvelle façon d’éclairer la rue. Les élus ont choisi de ne pas généraliser un système sur toute la commune « les besoins n’étant pas les mêmes entre les résidents secondaires, les commerçants ou les enfants qui prennent le car le matin »,  explique Gérard Nadeau, élu en charge de l’environnement ; de plus le nombre d’habitants à l’année diffère d’une saison à l’autre, la population passant de 13 000 habitants en été à 1300 en hiver.

Dans une première zone est testé l’éclairage en alternance : un lampadaire sur deux est éteint la nuit ; dans une autre a été installé un éclairage par détection de présence (détecteurs de mouvements de chaleur); dans un autre périmètre on joue sur l’intensité lumineuse qui est divisée de moitié ; enfin à la pointe Saint-Gildas est expérimenté  l’éclairage public activé par téléphone. Il suffit d’appeler gratuitement un numéro dédié à 10 chiffres d’un portable ou d’un téléphone fixe : pendant 20 mn les Leds des luminaires passent d’un état de veille à un état de confort, le dispositif se déclenche en 15 secondes.

L’opération devrait permettre de faire baisser la facture électrique de la commune de 40 à 95 % ; et faire passer la part de l’éclairage public dans le  budget de fonctionnement à 0,3%.

Cette expérience vise aussi un but écologique : outre le fait d’améliorer son bilan carbone, la commune en bord de mer, veut lutter contre la pollution lumineuse, préserver la faune nocturne (la lumière des lampadaires perturbe la reproduction des insectes) et le bien-être des habitants puisque « une lumière trop intense perturbe aussi le sommeil humain » rappelle Jean-Luc Le Brigand.

Un bilan de l’expérience sera dressé avec les habitants de Préfailles d’ici 1 an.

http://www.prefailles.fr/

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Prefailles-teste-l-eclairage-public-active-par-telephone-[Video]_40829-2042313——44184-aud_actu.Htm

http://www.20minutes.fr/article/880261/eclairage-public-carte-prefailles

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.