La feuille de route sur l’hydrolien dévoilée

Le 19 mars 2012 au siège parisien de DCNS, le ministre de l’Industrie Eric Besson a dévoilé la feuille de route pour la filière hydrolienne en Europe.

Les hydroliennes sont les appareils captant l’énergie des courants marins afin de la transformer en énergie utile, en particulier en électricité. Un grand panel de technologies est proposé actuellement par les industriels et cette énergie des courants est transformée via des turbines de toutes formes. Il a récemment été question des hydroliennes en France lorsqu’en automne dernier EDF et DCNS ont mis à l’eau leur première turbine OpenHydro à Paimpol-Bréhat.

Le ministre a notamment annoncé le lancement d’un appel d’offre sur l’hydrolien d’ici à 2014. Ce projet devrait permettre d’exploiter les courants du Raz Blanchard, près de Cherbourg, qui n’est pas moins que le deuxième site en potentiel hydrolien sur les côtes européennes a déclaré Eric Besson. Le ministère de l’Economie et des Finances devrait publier fin avril davantage d’informations sur le potentiel de Raz Blanchard.

Il s’agit en fait de ne pas prendre le même retard en matière d’énergies marines renouvelables qu’avec l’éolien offshore et de garantir la place de l’industrie française dans un secteur d’avenir.

DCNS qui souhaite dans une certaine mesure passer du sous-marin nucléaire aux énergies marines reste actuellement le plus gros industriel français à s’investir dans le secteur. Cette entreprise a signé le 15 mars 2012 un accord avec Ports Normands pour occuper le domaine portuaire et construire quelques 1 000 turbines sous-marines OpenHydro.

Certains critiquent déjà cette politique actuelle du gouvernement qui soutient davantage des énergies qui n’ont pas fait leurs preuves au détriment de sources d’énergies renouvelables qui existent actuellement et dont le potentiel et la technologie sont plus au point.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.