Les compagnies aériennes chinoises s’opposent à la taxe carbone de l’UE

A partir du 1er janvier 2012, toutes les compagnies aériennes qui opèrent en Europe sont obligées d’acheter des permis de polluer dans le cadre de l’ETS (Emission Trading Scheme), qui est un système d‘échange de quotas d‘émission de gaz à effet de serre visant à lutter contre le réchauffement climatique.
Les plus grandes compagnies aériennes chinoises refusent de payer la nouvelle taxe de l’Union européenne à cause des coûts supplémentaires annuels estimés à 95 millions d’euros.
« Nous sommes  opposés à la mauvaise pratique européenne d’obliger unilatéralement des compagnies aériennes internationales à entrer dans l’ETS » a déclaré Chai Haibo, le secrétaire général adjoint de la China Air Transport Association (CATA), qui représente les quatre principales compagnies chinoises. Cette décision de la Commission européenne indispose plusieurs pays, en plus de la Chine : l’Inde, les Etats-Unis, le Canada, La Russie, et le Brésil contestent la mesure.
Cependant, Isaac Valero Ladron, porte-parole de l’UE pour l’action climatique, a déclaré que l’UE va rester sur sa décision et que les compagnies aériennes vont accepter la taxe carbone parce que les amendes pour la non-conformité sont beaucoup plus élevées que de se conformer. L’UE estime que les coûts des tarifs aériens vont augmenter de 2 à 12 euros par passager pour payer la taxe. Le programme sera exécuté sur une base progressive, avec 85% des quotas de carbone remis gratuitement aux compagnies aériennes pour cette année.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.