La voiture à eau Japonaise

Eté 2008, la société japonaise Genepax a dévoilé une invention révolutionnaire, le Water Energy System (WES). Cette technologie, couplée avec un moteur électrique, permet de faire le plein avec un litre d’eau, quelle que soit sa provenance (rivière, mer, pluie, ou toute boisson contenant de l’eau), qui maintient la voiture en marche pendant une heure à une vitesse de 80 km/h, sans qu’aucune alimentation externe ne soit requise.

Une fois l’eau versée dans une cuve à l’arrière de la voiture, le générateur énergétique retire l’hydrogène de l’eau, relâche les électrons et finalement  génère de l’électricité, pour propulser la voiture. Contrairement à la plupart des voitures électriques, ce système ne requiert pas que l’on construise un appareil pour recharger les batteries, et n’émet pas de Co2.

Comme toute invention technologique, elle a connu ses détracteurs, qui affirmaient que le groupe Genepax visait juste une couverture médiatique d’envergure. Ceux-ci mettaient en avant que la société ne précisait pas si le système nécessitait l’utilisation de métaux, ni comment il annulait  la thermodynamie, qui condamne toutes les énergies à devenir chaleur. L’erreur de la présentation officielle du véhicule a été de ne pas mentionner l’utilisation de la soude.

Une fois ses demandes de brevetage lancées, la compagnie espérait collaborer avec les constructeurs automobiles japonais pour produire en masse leur technologie.

En 2008, la production de la Honda FCX Clarity , voitures fonctionnant à l’hydrogène, a été lancée : la Honda FCX Clarity, qui combine la technologie de Genepax avec la sienne, ce qui aboutit à un véhicule qui n’utilise pas d’essence, et n’émet pas de Co2.

Depuis la présentation du véhicule, 80.000 personnes dans le monde ont exprimé leur désir d’en posséder un. En 2010, 50 FCX Clarity sont disponibles à la location aux États-Unis, l’objectif étant d’atteindre 200 véhicules dans le monde entier (ce qui rend cette voiture aussi rare que le léopard des neiges).

Propulsée par un moteur électrique qui fonctionne à l’eau, l’électricité est produite dans une pile à combustible, son rendement en carburant est trois fois supérieur à celui d’une automobile de taille similaire à essence.

Pour un total de 600 $/mois pendant 3 ans, son prix revient à 21600 $, et si on le met en balance avec celui de la Zoé de Renault, qui revient à 20,000 € après 5 ans de location de la batterie, on imagine facilement qu’après ouverture du marché de la FCX Clarity, son prix sera nettement plus accessible, sans compter qu’il y aura beaucoup plus d’intérêt à investir dans une voiture qui ne consomme pas d’essence, ET à émission zéro.

Pour en savoir plus : http://techon.nikkeibp.co.jp

http://www.dailymotion.com/video/x67tcr_la-voiture-a-eau-japonaise-juin-200_news

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.