Une future OME ?

Lors de la réunion du Comité Rio+20 qu’elle a présidée le vendredi 8 septembre 2011, Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, a évoqué le soutient de la France à la création d’une “Organisation Mondiale de l’Environnement”. Cette réunion a regroupé des experts mais aussi des représentants de la société civile issus du Comité National du Développement Durable et du Grenelle Environnement (CNDDGE), afin d’être force de propositions en vue de la Conférence de Rio.

Rappelons que le prochain sommet des Nations Unies sur le développement durable aura donc  lieu à Rio de Janeiro en 2012. Ce grand rendez-vous mondial sur le développement durable sera l’occasion de recréer l’élan civique et l’engagement politique suscité par le Sommet de la Terre en 1992. La conférence sera structurée autour de deux thèmes : l’économie verte dans le cadre du développement durable et de l’éradication de la pauvreté, et, le cadre institutionnel du développement durable. Et c’est ce dernier point qui a été soulevé récemment.

Si la ministre a pu présenter le soutien de la France à la création d’une Institution internationale, elle n’est pas un cas à part en Europe. En effet, L’union Européenne souhaite elle-aussi à ce que le Sommet “RIO+20” aboutisse à une réforme de la gouvernance internationale de l’environnement, dont la création d’une Organisation Mondiale de l’Environnement sera l’emblème.

Partant de l’idée qu’une telle réforme ne peut se faire sans l’intervention de la société civile, et pour arriver à une “gouvernance démocratique à l’échelle globale”, une réunion avec les acteurs économiques, collectivités locales, ONG, sera organisée en janvier 2012 à Paris. L’initiative et l’organisation de cet évènement reviennent conjointement au ministère des Affaires Etrangères et Européennes et au ministère dirigé par Nathalie  Kosciusko-Morizet.

Pour plus d’informations, sachez qu’il existe un site internet regroupant les contributions des différentes parties prenantes dans la préparation de la conférence :

www.conference-rio2012.gouv.fr

Alors espérons que Rio sera plus productif que Cancun, qui sait, une future OME pourrait voir le jour!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *