L’éco conduite s’inscrit dans les moeurs

L’Automobile Club de Strasbourg en fait de plus en plus le constat, l’éco conduite, surtout en entreprise, se développe au fur et à mesure que les prix des carburants s’envolent. Et pourtant, l’éco-conduite n’est pas synonyme de “rouler plus lentement”, mais d’avoir une conduite plus efficace, elle ne vise pas seulement une économie dans la consommation de carburant (jusqu’à -20%), mais aussi de baisser l’accidentologie et l’usure des véhicules en changeant les comportements et en responsabilisant les conducteurs. L’éco conduite est un ensemble de techniques de conduite qui permettent de réduire les consommations, de moins solliciter la mécanique du véhicule, et d’améliorer la sécurité au volant.

De plus en plus d’entreprises privés et d’établissements publics organisent des stages de formation à l’éco conduite pour leurs employés (l’ASPA, l’Electricité de Strasbourg, La Poste, Steelcase, Air Liquide, Transroute, etc…), rappelons que 60% des accidents mortels du travail le sont sur la route.

Afin d’optimiser son plein de carburant, il convient de:
– vérifier ses pneumatiques, leur sous-gonflage engendre une surconsommation de l’ordre de 5 à 10%.
– éviter l’utilisation intempestive de la climatisation, celle-ci augmentant la consommation de votre véhicule de 5 à 10% sur route et jusqu’à 20% en ville.
– entretenir régulièrement son véhicule (nettoyer ou changer les filtres à air, à huile et à carburants, les bougies, faire une vidange annuelle).
– ne pas alourdir inutilement son véhicule (100 kg supplémentaire équivalent à une surconsommation de 5%, les barres de toits entrainent une surconsommation de 8%).
– Economiser lors du passage à la pompe d’essence. En effet, les réservoirs d’une station sont en général enfouies dans le sol, donc quand la terre se réchauffe en journée, le carburant a tendance à gagner en densité et à se dilater, ce qui a une incidence sur la contenance exacte du litre de carburant. C’est pourquoi, il est conseillé de faire son plein tôt le matin. Il vaut mieux lors du plein minimiser les vapeurs occasionnées pendant le remplissage en utilisant le pistolet de la pompe en mode lent. Il faut aussi éviter de passer à la pompe lorsque l’on est sur la réserve, car plus le réservoir est plein, moins il ne reste d’air.
– limiter sa vitesse et ne pas rouler stressé. Rouler à 110 Km/h au lieu de 130 fait perdre 9 minutes sur un trajet de 100 Km, mais fait économiser en moyenne 15 à 20% de carburant.
– Enfin, une règle d’OR (ça tombe bien c’est la mode en France de parler de règles d’or): anticiper sa conduite, c’est à dire regarder 100 m devant et gérer son environnement. Il faut utiliser son frein moteur le plus souvent, respecter les distances de sécurité de manière à freiner le moins possible, éviter les surrégimes des moteurs (changer de vitesse lorsque le compte-tour affiche au maximum 2000 tours pour un diesel et 3500 tours pour une essence), respecter les limitations en conservant une vitesse constante (les bouchons occasionnent jusqu’à 50% de consommation en plus).

En conclusion, pratiquer l’éco conduite permet en moyenne de faire 100 Km de plus avec un plein, et surtout de baisser son impact transport sur l’environnement tout en se préparant à l’inéluctable hausse du prix des énergies.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.