L’éco-logis à Strasbourg-Neudorf: avant tout un partage de valeurs

Depuis le mois de septembre 2010, 10 familles habitent ensemble un bâtiment issu d’une démarche d’autopromotion calquée sur le modèle d’habitat urbain expérimenté dans l’éco-quartier Vauban à Fribourg-en-Brisgau, la référence allemande mais aussi européenne en la matière.

La Société Civile d’Attribution (SCA) formée par ces auto-promoteurs, a confié à l’architecte allemand Michael Giess la réalisation d’un immeuble d’une surface totale de 1294 m2 sur un terrain de 17,4 ares sur des friches industrielles vendues par la Ville de Strasbourg en 2007 et situées dans l’ilot Lombardie, dans le quartier strasbourgeois du Neudorf. Tous les participants ont eu leur mot à dire concernant la disposition des pièces de leur logement.

Cet immeuble, se composant de 11 logements sur 3 étages avec un attique, du studio de 18 m2 au 6 pièces duplex de 165 m2, a été réalisé en réalisant un cahier des charges précis correspondant aux valeurs partagées par les auto-promoteurs, celles-ci réunissant les trois piliers du développement durable:

– un aspect social: il y a des espaces de vie collective, un jardin partagé, une buanderie avec trois lave-linges, une salle des fêtes et de réunion commune de 35 m2, une chambre d’amis partagée, un local à vélo, un garage se limitant à 5 places et réservé aux familles avec enfants. De plus, une certaine mixité sociale a été assurée dès le début du projet.

– un aspect économique: les filières environnementales de la construction ont été favorisées tout en proposant un prix comparable à celui pratiqué dans le marché du neuf (coût global de l’opération: 2.9 millions d’euros, soit un prix moyen par logement de 2 950 €/m2, prix ramené à 2 750 €/m2 en comptant les subventions énergétiques), la structure du bâtiment (murs et dalles compris) étant en bois.

– un aspect environnementale: l’immeuble construit répond aux exigences BBC (les besoins en énergie ne dépassent pas les 50 KWh/m2/an) et sa conception a utilisé plusieurs techniques économes en énergie: tous les logements sont traversant pour assurer une ventilation optimale, les balcons sont côté Sud et les coursives d’accès côté Nord, les façades et la toiture ont été végétalisées pour climatiser en été le bâtiment, le chauffage au sol est alimenté par une chaudière gaz à condensation, l’eau chaude est produite par des capteurs solaires, un récupérateur d’eau de pluie fournit l’eau froide sanitaire, etc…

C’est dans un esprit de solidarité et d’entraide que vivent ensemble depuis bientôt un an ces 10 familles au numéro 24 de la rue de Lunéville.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *