Le réseau de chaleur innovant de la Commune de Colmar

La Société Colmarienne de Chauffage Urbain (SCCU) inaugurera à l’automne 2011 un élément supplémentaire à son réseau de chaleur, sa nouvelle chaufferie biomasse. Ce n’est pas la première fois que ce réseau se développe avec la mise en pratique d’une politique de développement durable, notamment en ce qui concerne la consommation d’énergie et la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre.
En effet, dès 1989, un contrat d’exploitation du centre de valorisation des déchets (renouvelé pour 5 ans le 1er janvier 2010) fut signé entre la SCCU et le Syndicat Intercommunal de Traitement des Déchets de Colmar et Environs (SITDCE). Depuis, les deux objectifs du SITDCE sont remplies, à savoir une réduction importante des déchets (moins de 300 kg de sous-produits pour une tonne brûlée, pour un traitement de 80 000 tonnes de déchets par an) et l’extraction et l’exploitation de l’énergie issue de leur combustion. La combustion des déchets engendre un dégagement d’énergie qui est valorisé sous forme de vapeur par deux chaudières (qui produisent 120.000MWh par an, soit 60% de l’énergie nécessaire au réseau de chauffage urbain), la vapeur est ensuite envoyée dans le réseau urbain de chaleur jusqu’au consommateur.
La nouvelle chaufferie biomasse quant à elle possède une puissance de 8 MW thermique, elle consommera 13 000 tonnes de plaquettes forestières par an, ce qui représentera une économie de 2 300 tonnes de fuel lourd, soit une réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’ordre de 30%.
Espérons que l’exemplarité de la démarche de Colmar donnera des idées aux autres collectivités alsaciennes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.