De l’énergie avec les couches!

Les couches ont un potentiel énergétique qui va pouvoir être exploité. Non, ça n’est pas une plaisanterie, des ingénieurs du groupe Suez environnement ont mis au point un nouveau concept. Après avoir séparé par broyage les différentes parties des couches, celles-ci pourront être recyclées… Selon un article du Parisien, un million de tonnes de couches-culottes sont jetées chaque année en France dans les décharges (soit 9% du total des déchets). Quantité en constante augmentation, ce qui a poussé les  ingénieurs de Suez Environnement à s’intéresser à la question. Pour vous prouver qu’il ne s’agit pas d’une blague, sachez que l’entreprise a investi 340000 d’euros pour 2 ans de recherches financés à 40% par l’ADEME… Bilan: un procédé technique qui pourrait ensuite être développé à l’échelle industrielle.

« La première étape consiste à broyer les couches usagées pour isoler les différentes matières qui la composent », détaille Maxime Rouez, ingénieur à Suez Environnement. Après avoir réduit les couches en petites bandelettes, puis les avoir essorées dans une machine à laver, les chercheurs parviennent à séparer les matières plastiques (NDLR : qui composent 20% de la couche jetée à la poubelle), les polymères super absorbants (5%), les fibres (20%), puis les matières fécales et l’urine (55%).

« Une fois isolés, les plastiques pourraient être réutilisés pour fabriquer d’autres plastiques, et les déchets organiques servir à la production de biogaz, d’électricité et de chaleur », souligne Anthony Simao, ingénieur d’études à la direction des grands projets de Sita France, société spécialisée dans la collecte et la valorisation des ordures.

L’idée serait de produire du biogaz à partir de la fermentation des matières fécales, de la cellulose mélangées aux boues des eaux usées de stations d’épuration. Ce biogaz pourra ensuite, par cogénération, produire de l’électricité et de la chaleur. Ces mêmes chercheurs proposent aussi d’utiliser les matières fécales pour faire du compost et fertiliser les champs.

Intérêt économique pour l’entreprise et valorisation de déchets de plus en plus nombreux : une initiative à suivre.

Communiqué de presse de Suez Environnement

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.