Les technologies d’avenir.

Le ministère de l’industrie a diffusé le 15 mars 2011 son nouveau rapport sur les technologies clés pour 2015.

Cette étude réalisée tous les 5 ans depuis 1995, a pour objectif d’identifier les points stratégiques de notre économie. Ceci grâce à une analyse SWOT au cas par cas, qui rappelons le, traite des opportunités et des menaces des segments au niveau mondial et des forces et faiblesses de la France sur les différents marchés.

Ce document est élaboré afin de faciliter les décisions de tous les acteurs économiques tel que les pouvoirs publics, la recherche ou les entreprises en leur proposant un cadre de référence sur les différentes technologies vouées à se développer.

On constate que 85 technologies y ont été identifiées, regroupées au sein de 7 catégories structurantes. On y retrouve :

  • La chimie, les matériaux et les procédés
  • Les TIC
  • L’environnement
  • L’énergie
  • Les transports
  • Les bâtiments
  • La santé, l’agriculture et l’agroalimentaire

Tout comme les autres domaines d’activités, le secteur de l’énergie a fait l’objet d’une étude stratégique détaillée. Chaque section commence par une description du procédé, ses applications puis les enjeux et les tendances d’évolution. Il en découle les acteurs phares influant sur le marché, une analyse SWOT et un chapitre de conclusion sur les recommandations pour optimiser au mieux leur gestion.

C’est le cabinet spécialisé dans le conseil en innovation Erdyn qui a effectué l’analyse des Technologies clés dans le secteur de l’Energie.

Le volet énergie de l’étude est consultable en ligne via le lien suivant : http://www.industrie.gouv.fr/tc2015/technologies-cles-2015-energie.pdf

En tout, 17 technologies clés ont été retenues pour répondre aux enjeux énergétiques :

  • Carburants de synthèse issus de la biomasse,
  • Solaire thermodynamique,
  • Energies marines,
  • Piles à combustible,
  • Technologies de l’hydrogène,
  • Captage et stockage du CO2,
  • Energie nucléaire,
  • Solaire photovoltaïque,
  • Energie éolienne en mer,
  • Géothermie,
  • Stockage stationnaire d’électricité,
  • Réseaux électriques intelligents,
  • Technologies d’exploration et de production d’hydrocarbures,
  • Technologies de raffinage des hydrocarbures,
  • Technologies pour l’exploration et les traitements des ressources minérales,
  • Carburants de synthèse issus de ressources fossiles
  • Biomasse et déchets : valorisation énergétique.

La synthèse permet de faire un bilan de l’état du marché, de la concurrence et de la position française sur chacun de ces secteurs et les recommandations ont été élaborées à l’issue des travaux menés par les différents groupes d’experts pour proposer des pistes de réflexion. Cette démarche est le fruit d’échanges de plus de 250 experts, spécialistes et représentants du monde socioéconomique.

Le rapport dans son introduction fait également un état des lieux de la consommation énergétique en France, des évolutions à venir et des tendances mondiales en la matière. Les questions du changement climatique et de l’énergie nucléaire  y sont, entre autres, développées.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *