Centrale nucléaire de Fessenheim: Nouvel échec pour l’Association trinationale de protection nucléaire (ATPN)

Le 16 février dernier, lors d’une audience devant le tribunal administratif de Strasbourg, le rapporteur public s’était prononcé, contre la fermeture immédiate de la centrale nucléaire de Fessenheim dans le Haut-Rhin, demandée par l’Association trinationale de protection nucléaire (ATPN).

Cette dernière qui représente des particuliers, des associations écologistes ainsi que des collectivités, avait saisi en décembre 2008 la justice administrative après le rejet par le ministère de l’Ecologie (Ministre de l’époque : Jean Louis Borloo) de sa demande d’un arrêt immédiat et définitif de l’installation.
Aujourd’hui, le tribunal administratif (TA) de Strasbourg a rejeté la demande de fermeture immédiate de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), demandée par l’ATPN.
Le TA a donc suivi les conclusions du rapporteur public pour rendre sa décision bien que ce dernier avait reconnu l’existence éventuelle de risques soulevés par l’avocate de l’ATPN Corinne Lepage.

Rappelons que, l’Autorité française de Sûreté Nucléaire (ASN), devra dire en Avril si une prolongation de l’exploitation du réacteur n°1 de la centrale est autorisée ou non.
La doyenne du parc nucléaire français (mise en service en 1977) serait alors en principe en fonctionnement pour dix ans supplémentaires.

Sources :
Articles des Journaux Le Parisien et L’Alsace

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.