Dossier EnR en Allemagne – (1) Salon Intersolar à Munich

Du 9 au 11 juin 2010 s’est tenu le salon Intersolar, deuxième plus gros salon international en matière d’énergie solaire après San Francisco. Les exposants se sont répartis sur douze halls dont huit consacrés au photovoltaïque, trois en lien avec le solaire thermique et un dernier hall sur les composants électronique.

  • Multiplicité des acteurs PV

La visite de ce salon est impressionnante de part l’ampleur de l’évènement mais également de part la multiplicité des acteurs. Les professionnels viennent des quatre coins de la planète afin de découvrir les nouveautés du marché, mais aussi faire des affaires. Il s’agit d’un salon à destination des professionnels et non tout public. Il est vite possible de se sentir dérouté par tant de technologies assez proches les unes des autres, mais que seul le professionnel averti pourra appréhendé au mieux. Aussi Intersolar est-il un salon divers par ses exposants, notamment avec une forte implication des constructeurs asiatiques, et des représentants issus du monde de l’industrie, des collectivités et des associations.

  • Forte présence des acteurs asiatiques sur le marché du solaire

Les filières du solaire sont dominées par le marché asiatique, en particulier la Chine, et cela se voit à Intersolar. Dans chaque hall se trouve des stands asiatiques avec leurs produits innovants. Il faut dire que ces entreprises développent le solaire photovoltaïque et le solaire thermique pour les marchés extérieurs et intérieurs.

Salon Intersolar - Forte présence des acteurs asiatiques

Salon Intersolar - Forte présence des acteurs asiatiques

Plusieurs raisons expliquent cette situation. D’une part la Chine possède sur son territoire d’importants gisements de minerais nécessaires à la construction des différents panneaux (le silicium par exemple). Elle a donc un accès aux matières premières plus facile et moins cher. D’autre part, la Chine est dans une phase de production intensive sur de nombreux marchés dans le monde et inonde ceux-ci de ses produits. Or, en raison des nouvelles politiques visant à développer les énergies renouvelables pour limiter les émissions de gaz à effet de serre, la Chine s’est tout naturellement orienté vers la conception des panneaux solaires. Enfin, la Chine a également besoin de produire des panneaux pour ses habitants. Aujourd’hui de nombreuses provinces de Chine sont encore isolées en matière d’énergie. Beaucoup de chinois n’ont pas encore accès à l’électricité. C’est pourquoi le gouvernement chinois mène une politique de développement des EnR afin de permettre à tous d’avoir de l’électricité chez soi et de l’eau chaude sanitaire. Cette politique va même jusqu’à faire installer gratuitement par les régies locales les panneaux nécessaires à toutes ces productions. Ainsi la filière solaire asiatique est en pleine expansion et les professionnels répondent présents sur ce genre de salon.

  • Un exemple de cluster en Haute Autriche pour le développement du solaire thermique

Le salon Intersolar offre également la possibilité aux visiteurs de rencontrer les représentants de différentes régions européennes où les actions dans le domaine du solaire sont nombreuses.

Ainsi pouvait-on rencontrer sur le pavillon français les régions Alsace, Languedoc Roussillon, … qui mènent une politique en faveur du solaire. La région Alsace a notamment mis en avant son nouveau pôle de compétitivité énergivie, pôle axé sur l’efficacité énergétique dans le bâtiment.

Plus loin, pouvait-on voir les pavillons canadiens, allemands, ou encore autrichiens. Sur ce dernier, il nous été donné d’échanger avec les représentantes du Länd de Haute Autriche. Cette région de l’Autriche est aujourd’hui très avancée en termes de développement des énergies renouvelables. Cette avancée est due à une politique incitative qui s’avère indispensable pour développer quelque filière que se soit. Ainsi leur politique de soutien au solaire thermique existe depuis 1986. L’objectif annoncé pour 2030 est d’atteindre les 2,2 m²/habitant en panneaux installés alors que la surface moyenne installée aujourd’hui est de 0,7 m²/habitant. Un tel objectif passe cependant nécessairement par des obligations réglementaires imposées aux bâtis.

A la question de savoir comment développer une énergie renouvelable comme le solaire thermique, la représentante de la Haute Autriche explique que trois éléments sont à mettre en en œuvre de manière concomitante : une politique orientée, un soutien financier adapté et enfin une communication forte.

Suite du dossier : (2) Installations biomasse solide

Auteurs : Ingrid Boncompain et Héloïse Choquel


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.