Washington saute le 31 janvier…

C’était peut-être là, la raison de la déclaration d’Yvo de Boer quant à l’assouplissement de la date butoir… Obama annonçait en effet dans son discours sur l’Etat de l’Union du 27 janvier que le Congrès américain n’avait toujours pas voté la loi Waxman-Markey (ou loi ACES), empêchant ainsi la Maison Blanche de déposer tout plan de réduction des émissions avant le 31 janvier. L’objectif de cette loi est pourtant moindre : elle vise à réduire les émissions américaines de 17 à 20 % d’ici à 2020, par rapport à 2005 (soit environ -5% par rapport à 1990), de 42 % d’ici à 2030 et de 83 % en 2050, les Etats-Unis seraient donc en 2020 au même niveau de réduction que l’Union Européenne… en 2012 ! Pas de quoi se vanter, même s’ils sont entrés plus tard dans la course pour une économie plus sobre en carbone.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.