Flash sur les commissaires européens directement concernés par Copenhague

En ce début de janvier, les auditions des commissaires européens par le Parlement ont été intenses. Cet interrogatoire qui peut durer plusieurs heures dans au moins deux langues doit permettre aux parlementaires de justifier de leurs compétences et du bien-fondé de leur parcours en liaison avec leur portefeuille. L’une d’entre eux a notamment dû démissionner suite à cet examen.

Voici ce qu’on peut dire sur trois des portefeuilles qui auront une influence directe sur l’après Copenhague :

  • L’environnement : Janez Potocnik souhaite en faire un pôle majeur en l’incluant notamment dans l’économie. Il est persuadé que les activités humaines ont un impact sur le changement climatique ;
  • L’énergie : Günther Oettinger a déclaré devoir accepter la vision positive de certains états sur le nucléaire en dépit de son avis personnel. Il veut s’engager pour respecter les objectifs du paquet climat-énergie autrement dit “les trois 20” ;
  • L’action en faveur du climat : Connie Hedegaard s’est dite contre les aides pour les recherches concernant les énergies traditionnelles, ce qui l’oppose au commissaire de l’énergie.

Ces trois commissaires viennent de pays influents au sein de l’Union Européenne, ce qui laisse présager d’un fort accent mis sur leur politique.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.