Séville : suite et fin d’une réunion

Comme nous le signalions dernièrement dans Séville : réunion informelle des Ministres de l’Energie et de l’Environnement, l’Union Européenne relance les discussions quant aux problématiques du changement climatique.
La réunion terminée, les conclusions de cette dernière ont fait l’objet d’une recherche poussée sur la toile que voici.
Le Conseil informel s’est finalement clos sans engagement massif et solidaire des Ministres. Une fois encore, ce Conseil s’est divisé en deux : d’un côté, les partisans pour une réduction de 30% des gaz à effet de serre d’ici 2020 par rapport à 1990 ; d’un autre, ceux qui souhaitent rester sur la base de moins 20%. Comme cela a été le cas par le passé au moment de l’adoption du Paquet Climat en 2008, on retrouve la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni opposés à l’Italie et la Pologne.
C’est ainsi que se pose la question de la véritable solidarité entre Etats et la cohérence des actions. Si on peut trouver formidable que la France s’engage dans des objectifs plus élevés, n’est-ce pas également un moyen pour elle que de se mettre en avant? D’autant plus que cette démarche n’est pas soutenue par la Commission Européenne qui met en avant le fait que les pays industrialisés ne se sont finalement engagés, en tout et pour tout, que sur une baisse de 13% des émissions de gaz à effet de serre.

Si la fin de cette réunion informelle ressemble encore à celle du Sommet de Copenhague, la réunion, elle, est toutefois la première d’une longue série pour l’année 2010. Devraient s’enchainer par la suite :

  • la réunion des représentants des quatre Grands Bassins Forestiers du monde (Amazonie, Congo, Indonésie et Sibérie) à Paris, fin janvier ; les chefs d’Etats devraient eux se rencontrer plus tard dans l’année ;
  • le Sommet de l’Union Africaine d’Addis Abeba en Ethiopie, du 31 janvier au 2 février où devrait être évoqué le climat ;
  • le Sommet Afrique France pour la protection de l’environnement au mois de mai ;
  • et enfin, la rencontre des 28 pays en faveur de l’objectif de 50% de réduction des gaz à effet de serre d’ici 2050, en mars-avril. Ces 28 pays seront à suivre de près et s’identifie déjà sous le nom de groupe “Copenhague +”!

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *