La France met ses technologies de pointe au service des forêts du Bassin du Congo

Au cours d’une réunion de la Commision des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) à Paris le 16 décembre, Nicolas Sarkozy a de nouveau souligné le rôle des forêts dans la lutte contre le changement climatique. Ainsi, afin de contribuer à la protection des forêts du Bassin du Congo, la France s’est engagée à fournir pendant 5 ans aux pays de ce Bassin les données recueillies par ses satellites (SPOT 5 et futurs SOPT 6 et 7). Les images seront reçues au sein de la nouvelle station de réception satellite à Libreville au Gabon et permettront de surveiller l’évolution des forêts. Administrations, centres de recherche, universités, ONG, …, œuvrant pour la préservation de ces forêts, pourront avoir accès à ces données, financées par la France.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.