Sommet de Copenhague : J8

Lundi 14 décembre : les négociations reprennent difficilement

Après un weekend tendu entre pays industrialisés et pays en développement, cette deuxième semaine de négociations débute par un coup de théâtre des pays africains. Craignant que le Protocole de Kyoto, seul instrument légal contraignant pour les pays riches, ne soit pas reconduit, les 53 pays africains présents ont brièvement quitté la table des négociations pour signer leur mécontentement. Suivis par 135 pays en développement dont l’Inde et la Chine, ce boycott n’a pris fin qu’après avoir obtenu l’assurance que les pays riches ne “complotaient” pas pour limiter leurs engagements de réduction des gaz à effet de serre.

Dans ce climat tendu, Ban Ki-Moon rappelle à la raison les négociateurs, leur indiquant qu’ils ne pourront laisser toutes les questions difficiles aux dirigeants mondiaux s’ils veulent aboutir à un accord conséquent.

Sont à noter également pour ce lundi 14 décembre :

  • L’Inde établit l’échéance à mardi soir pour la rédaction d’un premier texte, afin de donner une base de négociations aux dirigeants mondiaux présents le lendemain.
  • La Russie appelle les gros émetteurs (États-Unis, Brésil, Inde et Chine) à être à la base d’un accord mondial en coordonnant leurs engagements.
  • La Norvège et le Mexique s’unissent pour proposer la mise en place d’un “Fonds Vert” permettant le financement de mesures climatiques dans les pays en voie de développement
  • La Maison Blanche a annoncé un nouveau programme de fonds de 350 millions de dollars sur cinq ans pour la mise en place de technologies vertes dans les pays en développement.
  • ” Les pays développés doivent faire plus, mais la Malaisie est prête à faire sa part “, a déclaré le Premier ministre Najib Razak.
  • Les négociations quant à la destruction des forêts ont subi les tensions du weekend et connaissent un premier ralentissement, bien que la France et l’Indonésie s’unissent en faveur d’un plan de lutte contre la déforestation.
  • Le Canada est victime d’un canular embarrassant, soulignant le manque d’engagement du pays sur le dossier climat.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.